Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Datadesk
Etude CGEM-Optima: les entreprises marocaines en pleine mutation
#CGEM
  • Forbes

    Vous cherchez l’employeur parfait ? 

  • Monde

    Après une longue période de recul enregistrée entre 2000 et 2016, les niveaux de la faim dans le monde progressent de nouveau en 2017, selon l'Indice de la...

  • Libertés

    « L’acte d’homosexualité est sale et malpropre », a écrit sur sa page Facebook Mustapha Ramid, ministre d’Etat en charge des droits de l’Homme, en réponse à la polémique persistante sur ses embardées homophobes, se drapant dans la Constitution et les conventions internationales ratifiées par le royaume, relève Yabiladi.   Son propos, a-t-il tenté d’expliquer, ne s’adresse pas aux personnes, mais à l’acte en lui-même faisant un parallèle douteux avec la peine de mort considérée par certain comme une barbarie. Il a insisté pour dire que « les actes homosexuels restent un délit puni par le droit pénal marocain et [sont] une pratique dégoûtante ».   Dans un exercice d’équilibriste, Ramid agite la récente réponse du Maroc au Conseil onusien des droits de l’Homme qui « refuse de dépénaliser l’acte homosexuel, mais en même temps, n’accepte pas la discrimination vis-à-vis de n'importe quel citoyen», explique-t-il.

  • Espagne

    Deux jours avant la fin de l'ultimatum fixé par Madrid, au moins 200.000 Catalans sont descendus dans la rue ce mardi soir pour dénoncer la mise en détenti...

  • Corruption

    La Chambre criminelle de premier degré chargée des crimes financiers près la Cour d'appel de Rabat a prononcé, lundi soir, des peines allant de l'acquittem...

  • Plus d'infos en continu
  • Grand Angle Le Hirak rifain s'invite au parlement européen
  • Grand Angle Cour pénale internationale : le procureur avait des sociétés offshore