Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

AlgériePanama Papers : le fils de l’ancien PDG de la Sonatrach cachait un compte en Suisse

15.05.2017 à 13 H 28 • Mis à jour le 15.05.2017 à 13 H 28
Par
Selon les « Panama Papers », Mohamed Reda Meziane, le fils de l’ancien PDG de la compagnie pétrolière algérienne, cachait de l’argent en Suisse

Mohamed Reda Meziane, fils de l’ancien P-DG de la Sonatrach Mohamed Meziane, dissimulait de l’argent dans un compte bancaire en Suisse, selon des documents des Panama Papers révélés, hier, dimanche 14 mai, par Le Monde.


L’enquête menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) en collaboration avec 108 rédactions (dont Le Desk) révèle que Meziane fils a ouvert un compte, en 2008, au Crédit Suisse à Genève, selon Le Monde. Répertorié par un simple numéro (153729), le fils de l’ancien P-DG est passé par une société fiduciaire du nom de Junod, Muhlstein, Lévy &  Puder (JMLP), précise le journal français.



Déjà condamné à 6 ans de prison ferme et 2 millions de dinars d’amende pour corruption et blanchiment d’argent dans le cadre du scandale de corruption dit « Sonatrach I », l’homme de 45 ans n’a en revanche pas été jugé pour ce compte en banque illégal, rappelle la même source.


Lire aussi : La fille du premier ministre algérien dans une société offshore liée à l’affaire Sonatrach


La justice algérienne ne l’avait pas détecté, estime Le Monde : « L’instruction n’était pas parvenue à recenser l’ensemble des biens et de l’argent présumés mal acquis par les inculpés. Or, d’après des documents obtenus dans le cadre du projet Panama Papers, il apparaît que Mohamed Reda Meziane a pu cacher au moins un compte en Suisse à la police judiciaire et aux magistrats instructeurs, détaille le quotidien.

Par
En partenariat avec TSA
Le Desk Newsroom