logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Art

CMOOA lance ce mardi sa première vente aux enchères en ligne

29.03.2022 à 11 H 15 • Mis à jour le 29.03.2022 à 11 H 15
Par
La Compagnie Marocaine des Oeuvres et Objet d'art (CMOOA), fondée par Hicham Daoudi, lance sa première vente aux enchères en ligne. Cet évènement met à l'honneur la collection d'art de Feu Georgina Audemar, qu'elle a agrandi avec son mari Abdessadeq El Glaoui. Découverte

La Compagnie Marocaine des Oeuvres et Objet d’art (CMOOA), une structure dédiée à l’organisation de ventes aux enchères d’œuvres d’art lance son premier évènement digital ce mardi. Le démarrage a été acté à 11 heures.


Cette première vente aux enchères en ligne se déroulera de 29 mars jusqu’au 2 avril à 19 heures et sera dédiée à la collection d’œuvres de feu Georgina Audemar, qui les a rassemblé lors de ses nombreux voyages après la seconde guerre mondiale.


Crédit : CMOOA


« Au début des années 50, elle entame la création d’ensembles artistiques distincts provenant majoritairement d’Asie et D’Afrique de l’Ouest alors qu’elle vivait entre Paris, New York, Genève et St-Moritz avec son premier époux Jean Dupuy, propriétaire du journal Le Petit Parisien », précise le catalogue de vente de CMOOA. Audemar se sépare de Dupuy en 1959 pour épouser Abdessadeq El Glaoui, fils du pacha Thami El Glaoui. Dès lors, le couple a continué à enrichir sa collection d’objets d’art.


Crédit : CMOOA


Cette vente concernera 117 objets de la collection. Notamment « de riches ensembles en malachite, jade, porcelaine de chine, ivoire et opaline, ainsi qu’un très rare ensemble de coffres de mariée marocains de la fin du XIXe siècle », ajoute CMOOA.


Crédit : CMOOA


Les amateurs d’art intéressés par cette vente aux enchères doivent s’inscrire à l’évènement sur le site de CMOOA afin d’y participer, fait-on savoir.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture