S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Musique

Festival Gnaoua 2024: Buika, Saint Levant, Bokanté et Labess à l’affiche

16.04.2024 à 13 H 07 • Mis à jour le 16.04.2024 à 17 H 43 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Du 27 au 29 juin 2024, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde promet une 25ème édition vibrante au rythme de 53 concerts et plus de 400 artistes nationaux et internationaux, mettant en valeur la fusion entre la musique des Gnaouas et la culture marocaine, ainsi que les autres musiques du monde.

À l’occasion de cette 25e édition, le festival de la citadelle fortifiée rendra hommage à la culture africaine et à l’héritage musical de la région avec une programmation parfaitement équilibrée entre Maâlems Gnaoua et musiciens du monde.


La traditionnelle parade d’ouverture avec les Maâlems sous les acclamations des festivaliers et des passants donnera le coup d’envoi du festival qui durera 3 jours, durant lesquels les festivaliers seront invités à danser sur des rythmes en provenance d’Espagne, du Sénégal, des États-Unis, de Côte d’Ivoire, du Brésil, d’Algérie et de Palestine.


Un mélange de styles musicaux très variés a été soigneusement pensé, avec des grands noms en guise de tête d’affiche qui se distinguent par leur engagement et leur puissante voix.


L’artiste espagnole Buika transcendera les barrières linguistiques et déjouera les frontières musicales avec sa voix « incroyablement expressive », qui mêle l’âme du flamenco à la profondeur du jazz. De son côté, Saint Levant, le très attendu rappeur d’origine palestinienne qui mélange avec brio arabe, anglais et français dans ses morceaux qui fusionnent hip hop et RnB orientalisant, enflammera la scène d'Essaouira.


Au programme également, Randy Brecker et son groupe (The Brecker Brothers Band Reunion, un des plus grands noms du jazz de ces 50 dernières années, qui, avec son frère feu Michael Brecker, a conquis les scènes du monde entier et exercé une influence durable sur des générations de musiciens, précisent les organisateurs.


Labess sera aussi au rendez-vous cette année, avec sa musique festive et chaleureuse qui puise ses racines dans le chaâbi algérien qu’elle fusionne avec le flamenco et la rumba, en prônant des messages de paix et d’unité. Réputé pour ses concerts à l’énergie débordante, Labess donne à entendre une musique métissée, libre et habitée.


Le groupe Bokanté (États-Unis, Guadeloupe) sera aussi présent lors de cette 25ème édition. Sa chanteuse Malika Tirolien « maîtrise à la perfection l’exigence vocale du jazz et dit, en créole, en français et en anglais, des textes qui font résonner les luttes auxquelles est confronté le monde aujourd’hui », font savoir les organisateurs.


Pas moins de 400 artistes enflammeront les scènes du Festival en juin. Comme chaque année, concerts de fusion, lila intimistes, et grands débats d’idées, mais aussi des ateliers de musique pour découvrir et apprendre la musique Gnaoua, ses instruments, ses rythmes et son histoire.


« Conçue pour plaire à tous les publics, la programmation se veut avant-gardiste, audacieuse, harmonieuse et inclusive, et surtout une invitation à vivre une expérience unique, que seul le Festival Gnaoua et Musiques du Monde sait imaginer », précise-t-on.


Parallèlement aux concerts, se tiendra la 11e édition du Forum des droits humains du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, organisé en partenariat avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) autour de la thématique d’actualité « Maroc, Espagne, Portugal : une histoire qui a de l’avenir », annoncent les organisateurs.

culture - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture