logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Festival

FIFM: Marrakech rendra hommage à quatre grandes personnalités du monde du cinéma

27.10.2022 à 10 H 04 • Mis à jour le 27.10.2022 à 10 H 04 • Temps de lecture : 4 minutes
Par
De Hollywood à Bollywood, en passant par le cinéma marocain, le Festival International du Film de Marrakech célèbre le cinéma dans toute sa diversité. Cette année, Marrakech rendra hommage à quatre grandes personnalités du monde du cinéma : Tilda Swinton, James Gray, Farida Benlyazid et Ranveer Singh. Les détails

Pour cette 19ème édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM), quelques 76 films en provenance de 33 pays seront projetés, sous les yeux d’un jury d'exception présidé par Paolo Sorrentino, qui décernera l'Etoile d'or à l'un des 14 longs métrages en compétition.


Comme de coutume, le festival rendra hommage à une constellation de grandes personnalités du monde du cinéma, en reconnaissance de leur brillante carrière. Cette année, l’actrice écossaise Tilda Swinton, le cinéaste américain James Gray, la pionnière du cinéma marocain, Farida Benlyazid et la superstar indienne, Ranveer Singh, recevront l’Étoile d’or du Festival.


« Je suis très touchée de recevoir cet honneur de la part du Festival de Marrakech, que j’aime et admire profondément. C'est une immense joie de retrouver mes amis afin de fêter cette rencontre exceptionnelle du cinéma mondial et l’éternelle complicité entre les cinéphiles du monde entier, et de retrouver ce magnifique public. Je vous en suis profondément reconnaissante », a déclaré Tilda Swinton.


L'actrice écossaise mène depuis plus de 30 ans une carrière fulgurante d’actrice. Elle a marqué les esprits en jouant le rôle d’Evie la vampire dans «  Only Lovers Left Alive », le film de genre romantique de Jim Jarmusch, qui suit les problèmes existentiels d'un couple de vampires entre le Détroit et Tanger.


Alternant des rôles dans les films d’auteurs et les blockbusters hollywoodiens, l’actrice écossaise a récemment joué dans « Trois milles ans à t’attendre », le récit métaphorique du réalisateur de « Mad Max », George Miller.


Pour sa part le réalisateur, scénariste et producteur américain James Gray se réjouit de pouvoir présenter son film « Armageddon Time » aux festivaliers marocains. « C’est un film éminemment personnel qui non seulement reflète certains aspects de mon enfance, mais qui regarde aussi vers l’avenir et dresse le portrait de certaines problématiques et injustices qui perdurent dans notre monde actuel », a-t-il déclaré.


Découvert dans les années 90 avec son premier film, « Little Odessa », qu’il a réalisé à l’âge de 25 ans, il est l’auteur de plusieurs chefs-d’œuvre tels que « The Yards », « La nuit nous appartient » et « Two Lovers ». James Gray s’est construit une place à part, à la frontière du cinéma indépendant et des studios.


Farida Benlyazid, pionnière et figure centrale du cinéma marocain a de son côté confié aux organisateurs qu’elle « aime particulièrement ce Festival qui promeut les premières et deuxièmes œuvres de leurs auteurs. Au fil des ans, j’ai eu le bonheur de voir des films merveilleux, la sélection y a toujours été excellente. Et c’est avec une grande émotion que j’attends de vous y retrouver ».


Farida Benlyazid est une cinéaste, intelectuelle et militante qui a de nombreux accomplissements à son actif, faisant d’elle une figure centrale du cinéma marocain. La réalistarice et scénariste de «  Ruses des femmes » s’est d’abord engagée dans la production de deux premiers longs métrages dont elle était scénariste « Une brèche dans le mur », sélectionné pour la Semaine de la critique du festival de Cannes et « Poupées de roseaux », retenu pour la catégorie Quinzaine des réalisateurs du même festival. Elle a également écrit le scénario de « Badis » et « À la recherche du mari de ma femme », et co-écrit avec Abderrahman Tazi le scénario du biopic de Fatéma Mernissi.


L’acteur principal du film Gully Boy, où il joue un apprenti rappeur venu d’un quartier défavorisé, a connu une ascension éclair en l’espace d’une décennie et s’est imposé comme l’un des acteurs les plus talentueux de Bollywood et une star dont la popularité dépasse les frontières de son pays. Ranveer Singh « bouleverse les codes du cinéma indien et montre une voie nouvelle, celle d’une masculinité décomplexée à l’énergie communicative »


A l'occasion du Festival, il a déclaré aux organisateurs être « profondément honoré de recevoir un hommage en reconnaissance de ma carrière  à travers cette distinction si spéciale, l’Étoile d’or du Festival de Marrakech ! Savoir que mon travail a transcendé les frontières géographiques et culturelles et trouvé une résonance en Afrique, est extrêmement gratifiant. Pour un artiste humble, qui souhaite rassembler les gens par le biais du divertissement, c’est un immense bonheur. J’ai hâte d’être à Marrakech pour m’imprégner de l’amour des gens et leur exprimer ma gratitude ».


Par ailleurs, dans le cadre du programme de « In Convesraion with… », plusieurs personnalisés du cinéma du monde sont attendues devant le public, pour une série d’échanges et de discussions passionnants sur le 7ème art.


Il s’agit de l’acteur britannique Jeremy Irons  l’actrice et réalisatrice française Julie Delpy  le doublement oscarisé réalisateur iranien Asghar Farhadi  la cinéaste française, Julia Ducournau, 2e femme à avoir obtenu une Palme d’or dans l’histoire du Festival de Cannes.


La superstar de Bollywood, Ranveer Singh, auquel le Festival rendra hommage sera également invitée à partager sa vision sur le cinéma, aux côtés du cinéaste et poète américain Jim Jarmusch, l’actrice française Marina Foïs  le réalisateur suédois Ruben Östlund, lauréat de 2 Palmes d’or  le cinéaste français Léos Carax  et le compositeur franco -libanais oscarisé Gabriel Yared.


culture - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture