Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Festival

L’Boulevard dévoile la line-up de sa 18ème édition en trippant

05.09.2018 à 02 H 03 • Mis à jour le 05.09.2018 à 02 H 03
Par
Du 14 au 23 septembre, le festival L’Boulevard revient au stade du RUC pour sa 18ème édition. L’organisation tenait hier soir sa conférence de presse à Casablanca, sur fond d’hommage à « Tonton », Amale Samie

Sur les coups de vingt heures, quelques centaines de personnes sont rassemblées dans un petit jardin de la corniche de Casablanca pour la conférence de presse de L’Boulevard. Cette année, le festival rock et déchaîné fête sa dix-huitième édition, comme une majorité bien entamée, avec un hommage sincère à Amale Samie. Sur scène, l’un des organisateurs célèbre celui qui a quitté l’équipe trop tôt, « tonton, le journaliste, le militant associatif, le montagnard qui aimait la fête, le bruit et le gros son ». Les applaudissements fusent, à l’unanimité.



Pour le dessinateur de l’affiche, Ayoub Normal, un tonnerre d’applaudissements se fait également entendre. Il faut dire que le dessin est fort, représentant « tonton » au milieu de ses éléments, les bouquins, la montagne, le voyage.


Petit à petit, les noms qui constituent la line-up du festival sont dévoilés. De Nessyou, rappeur énervé, à l’Orchestre national de Barbès qui jouera en clôture du festival, il y en aura pour tous les goûts. La diversification des sons est un choix, Oxmo Puccino sera présent et Dounia, une marocaine « qui cartonne aux USA », fera son entrée sur la scène du festival.



Peu après l’annonce des groupes présents, Khalid monte sur scène accompagné d’Esther et Séverine, deux danseuses qui travaillent avec le chanteur depuis bientôt dix mois au sein du groupe Boummask.



Esther est catalane, « en novembre dernier, Khalid nous a fait part de sa volonté de lier différentes formes d’expression, il avait envie d’interdisciplinarité dans son expression ». C’est maintenant chose faite. Autour de lui, drapées d’une toile orange, elles entament une performance suivie avec intérêt par la salle. « On est là pour tripper et s’amuser », conclut Esther avant de retourner avec son groupe.


La soirée bat son plein et le rendez-vous, pour les amateurs de musiques et de Musique, est fixé au 14 septembre.

Par Louis Witter
Le Desk Culture