logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

YSL
Mode

Le désert marocain, scène magique pour la collection SS23 de Saint Laurent

19.07.2022 à 15 H 08 • Mis à jour le 19.07.2022 à 15 H 08 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

C’est au cœur du désert d’Agafay, à une trentaine de kilomètres au sud de Marrakech, qu’Anthony Vaccarello a choisi de présenter sa collection homme printemps-été 2023 pour la maison Saint Laurent. Un défilé qui rend hommage à l'histoire personnelle d'Yves Saint Laurent avec le Maroc, grande source d'inspiration pour le créateur dans lequel il avait installé une propriété dès le milieu des années 60.


Pour ce nouveau défilé de la maison, l’artiste et scénographe britannique Es Devlin a été invitée à aménager au milieu du sable balayé par le vent de la région – le chergui – une plateforme circulaire, autour de laquelle cinquante modèles se sont succédés pour dévoiler les silhouettes du nouveau vestiaire masculin de la maison.


Cette saison, le costume, vêtement phare de l’histoire Saint Laurent maintes fois réinterprété par son fondateur et ses successeurs, est au cœur de la collection : si les blazers et manteaux aux épaules marquées définissent une silhouette d’apparence rigide, leurs cols tailleur plongeants et leurs matières fluides apportent une grande aisance et légèreté aux ensembles qui contraste avec leur structure, et résonne avec le climat chaud et aride du désert marocain.



Celle-ci se traduit notamment dans les pantalons taille haute, longs et flottants qui accompagnent la démarche avec élégance, dans les chemises en soie gonflées par les éventuelles bourrasques, dans les hauts translucides parfois drapés autour du torse et les foulards noués délicatement autour du cou, jusqu’aux fines sandales en cuir dans lesquelles les mannequins arpentent le sable du Sahara.


Plusieurs ensembles satinés comportent des vestes longues ceinturées autour de la taille et des pantalons amples, jouant sur l’ambiguïté entre des vêtements domestiques tels que la robe de chambre ou le pyjama, et le vêtement de soirée, d'une flamboyance discrète par ses matières brillantes. Parmi ces ensembles déclinés dans des couleurs sobres et telluriques, où le noir Saint Laurent prévaut et s’éclaircit parfois de nuances de blancs, greige, ocre et sable, Anthony Vaccarello propose plusieurs pièces phares à l’instar de longs manteaux en fourrure, de trenchs fins et ajustés et de manteaux courts très structurés, comme le seul modèle violet de cette collection, qui marque par son volume et sa taille très marquée par une épaisse ceinture.

culture - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture