Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Concert

Soirée métal: l’étoile du nord en supernova du L’Boulevard

16.09.2018 à 03 H 08 • Mis à jour le 16.09.2018 à 03 H 19
Par et
Pour sa 18ème, L’Boulevard a invité un incontournable du heavy métal français japonisant. Le violent «Rise of the Northstar» a conquis son public casablancais au soir du 15 septembre. Portfolio

Formé en 2008, le groupe parisien Rise of the Northstar s’est fait connaître pour son metal hardcore truffé de références au manga et aux animés japonais.



Toute l’imagerie du groupe tourne autour du Japon et de sa sous-culture. Le Furyo – ces fameux voyous nippons – représenté sur la pochette de Welcame (2014) et le style vestimentaire du groupe en sont d’ailleurs les parfaits exemples, tout comme les réminiscences dans des chansons comme Bejita’s Revenge, en référence au personnage Végéta du manga Dragon Ball.



Et pour cause, les membres de Rise of The Northstar ont grandi en regardant ou lisant Dragon Ball, GTO ou encore Akira.



Ils se produisent régulièrement en Europe ou en Asie où leur groupe s’est fait de nombreux fans, mais c’est au RUC de Casablanca qu’il a posé ses instruments pour un concert samedi 15 septembre qui a attiré des inconditionnels de de musiques extrêmes.



Rise of the Northstar, mélange le metalcore, le groove metal, le thrash metal et le hip-hop. Composé de cinq jeunes français, a d’abord été inspiré par la scène des années 80 et 90 avec des groupes tels que Suicidal Tendencies, Wu Tang Clan ou encore Pantera pour ne citer qu’eux.



Avec des passages au Hellfest et la Japan Expo, des tournées européennes et japonaises, le groupe dispose d’un superbe CV qu’il continue d’étoffer au fil de ses concerts.

Par Louis Witter
Le Desk Culture