logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Datadesk

Aéroports du Maroc : des taux de récupération largement positifs par rapport à 2019

25.08.2022 à 18 H 07 • Mis à jour le 25.08.2022 à 18 H 07 • Temps de lecture : 5 minutes
Par
La bonne reprise du trafic aérien après son arrêt total en 2019 en raison de la crise du Covid-19 est un objectif que le Maroc comptait bien atteindre. À fin juillet 2022, les aéroports du Royaume ont accueilli près de 10 millions de passagers, soit un taux de récupération de 70 % par rapport à la même période en 2019

Après deux années de vaches maigres à cause du Covid-19, la destination Maroc retrouve tout son attrait touristique, avec un retour en masse des touristes internationaux et des Marocains résidant à l'étranger (MRE).


Malgré la hausse des prix des billets d’avion, les touristes, venant des quatre coins du monde, plébiscitent à nouveau leur destination favorite d’avant la crise : le Maroc.


Les indicateurs touristiques ont enregistré des scores se rapprochant significativement de leur niveau antérieur à la crise, au deuxième trimestre 2022 et ce, parallèlement à des recettes touristiques qui ont dépassé leur niveau de 2019, selon la récente note de la direction des études et des prévisions financières (DEPF).


L’afflux massif des MRE durant cet été a été considéré comme une bouffée d'oxygène et une opportunité ayant permis de redynamiser l'économie nationale, en particulier le secteur touristique.


La présence de la diaspora est concrètement constatée dans plusieurs villes du Royaume, particulièrement pendant cette période estivale. Cet afflux remarquable est à la faveur notamment du bon déroulement de l'opération « Marhaba ».


ONMTStatistiques de la reprise des vols vers le Maroc - 2021-2022. Source: ONMT-ONDA. Infographie: Mohamed Mhannaoui / Le Desk


Une performance estivale exceptionnelle

Chiffres à l'appui, le Maroc a accueilli durant les mois de juin et juillet 2022 un total de 3,2 millions de touristes, dont 65 % en juillet avec plus de 2 millions d’arrivées.


Une performance exceptionnelle ayant permis de récupérer 100 % des arrivées des mois de juin et juillet 2019, se félicite le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire.


Les aéroports du Royaume ont enregistré, de leur côté, à fin juillet 2022, un volume de trafic commercial de 9 813 316 passagers à travers 89 648 mouvements aéroportuaires pour l'ensemble des aéroports, selon l'Office national des aéroports (ONDA).


Les derniers chiffres de l’Office national des Aéroports (ONDA) au titre des sept premiers mois de 2022, par rapport à 2019, montre l’évolution du nombre de passagers au niveau de 18 aéroports du pays. Globalement, à fin juillet, les aéroports du Maroc continuent ainsi d’afficher des taux de récupération largement positifs par rapport à la même période de 2019, en accueillant 70 % des passagers et 75 % des mouvements aéroportuaires, précise l'Office.


L’aéroport de Tétouan, dont le trafic est intimement lié aux arrivées des Marocains du Monde dans le nord du pays, sort du lot. Alors qu’en 2019 il enregistrait 23 336 passagers, un taux de récupération de 377,6 % a été noté, augmentant ce nombre à 88 129 en 2022.


Celui de Tan-Tan, dans le sud, enregistre quant à lui le taux le plus bas, soit 21,6 %. Cependant les aéroports principaux du Maroc ont réussi à récupérer plus de la moitié du nombre de passagers de 2019. Celui de Marrakech-Ménara, principale porte d’entrée des touristes étrangers dans le royaume a vu 2 206 994 passagers transiter sur son tarmac, soit un taux de récupération de 60,6 %. Pour Casablanca, capitale économique et hub aéroportuaire du pays, l’aéroport Mohammed V récupère 64 % de ses statistiques de 2019. À Tanger, l’ONDA enregistre une récupération de 94,9 % des passagers en 2019.


Une redynamisation de l’offre Maroc

Des efforts considérables ont été déployés par le ministère de tutelle pour la mise à niveau de l’offre touristique et la promotion de la destination Maroc. Ce qui a permis de concrétiser l’ambition d’un retour accéléré aux niveaux connus du secteur.


Dans ce sillage, les actions de l'Office national marocain du tourisme (ONMT) ne sont pas en reste. En effet, la stratégie touristique engagée par l'Office a ouvert résolument la voie à la redynamisation de l'offre Maroc.


Outre les accords signés avec des compagnies aériennes et des tour-opérateurs, l’ONMT s’est engagé dans une campagne de promotion internationale à travers un « Light Tour » lors duquel une délégation s’est rendue à Paris, New York, Londres, Sao Paulo, Lisbonne et Madrid afin de séduire les tour-opérateurs et voyagistes locaux.


Cette tournée entre dans le cadre de la campagne « Maroc Terre de Lumière » qui vise à promouvoir la destination Maroc dans 20 pays cibles, dont des marchés stratégiques à savoir : France, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Moyen et Proche Orient, Israël et l’Afrique.


L'ONMT offre ainsi résolument au label Maroc un positionnement en haut de l'affiche des destinations les plus prisées, visant à faire du Royaume, une destination incontournable pour les voyageurs.


Incontestablement, les efforts déployés pour la mise à niveau de l’offre touristique et la promotion de la destination Maroc ont permis de concrétiser l’ambition d’un retour accéléré aux niveaux habituels, connus du secteur.


Cela a permis l’augmentation du nombre de sièges et de liaisons proposés par certaines compagnies aériennes. À l’instar de Ryanair qui propose 54 % de sièges en plus qu’en 2019 et qui compte booster ses arrivées pour la saison hivernale, ou encore les compagnies aériennes israéliennes qui ont désormais la possibilité de relier Tel-Aviv à Marrakech.


Royal Air Maroc a également signé un accord historique sur trois ans avec l’ONMT. Cette entente prévoit de mettre en commun les techniques de marketing et de promotion de la destination Maroc.


ONDARépartition des arrivées par voie aérienne pour les sept premiers mois de 2022 par rapport à 2019. Source: ONDA. Infographie: Mohamed Mhannaoui / Le Desk


Des répercussions remarquables

À l’international, le principal marché pour le Maroc reste l’Europe avec une récupération de 67 % des passagers de 2019 (8,1 millions contre près de 5,5 millions en 2022).


L’Amérique du nord reste la zone géographique qui se rapproche le plus des chiffres de 2019, avec un taux de récupération de 74 %. En effet, 180 483 passagers ont été enregistrés en 2022, contre 242 596 en 2019.


L’Amérique latine, quant à elle, est encore très loin des chiffres enregistrés en 2019. Alors que 66 007 touristes sont arrivés au Maroc trois ans auparavant, l’ONDA en dénombre 4 000 en 2022.


Malgré quelques mouvements de grève que subissent certaines compagnies aériennes ou aéroports en Europe, cet élan de reprise se répercute sur l’ensemble des autres indicateurs dont le nombre de nuitées qui s’est établi à un total de 3,8 millions de nuitées pour juin et juillet 2022.


En termes des recettes en devises du secteur, quelque 27,3 milliards de dirhams (MMDH) ont été générés durant le premier semestre 2022 soit un taux de récupération exceptionnel de 81 % de 2019, eu égard à la fermeture des frontières pendant les 5 premières semaines de l’année 2022. Le mois de juin, à lui seul, représentent environ 25 % de ces recettes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Datadesk