logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Datadesk

Combien coûte la scolarisation des enfants pour la rentrée 2022 ?

03.09.2022 à 00 H 12 • Mis à jour le 03.09.2022 à 14 H 10 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
C’est la période de la rentrée scolaire. Dans le contexte d’inflation des prix, nul doute que ceux liés à la scolarisation ont évolué. A cette occasion, le HCP a publié une radioscopie du trend des dépenses des ménages en la matière sur les deux décennies passées, tandis que la société WorldRemit a produit son étude annuelle qui intègre pour la première fois le Maroc
- 61,5% des ménages marocains comptaient des enfants scolarisés. Chacun de ces ménages a dépensé pour la scolarisation de ses enfants, tous niveaux confondus, 4.356 dirhams en moyenne, soit 4,8 % de son budget annuel.

 

- Par personne scolarisée, la dépense annuelle moyenne des ménages a atteint 2.356 dirhams en 2019.

 

- La dépense annuelle moyenne des ménages passe de 1.087 dirhams pour les enfants scolarisés dans l’enseignement public à 7.726 dirhams pour les enfants scolarisés dans l’enseignement privé.

 

- La dépense annuelle moyenne des ménages est de 1.823 dirhams pour le primaire, 1.994 dirhams pour le collège, 3.412 dirhams pour le secondaire et 4.311 dirhams pour le supérieur. Pour le préscolaire, elle est de 2.125 dirhams.

 

- La dépense par personne scolarisée est 14 fois plus élevée chez les 20% des familles les plus aisées que chez les 20% des familles les plus défavorisées, soit respectivement 7.500 et 506 dirhams.

 

- Les ménages ruraux ont dépensé 1.484 dirhams en moyenne en 2019 pour la scolarisation de leurs enfants (soit 2,2% de leur budget annuel) contre 5.701 dirhams chez les ménages citadins (soit 5,6 % de leur budget).

 

- Par personne scolarisée, la dépense annuelle a atteint 759 dirhams chez les ménages ruraux contre 3.217 dirhams chez les ménages urbains.

 

- Comparées à leur niveau de 2001, les dépenses de scolarisation ont été multipliées par 3,4.

 

- Par personne scolarisée, la dépense a augmenté de 7,6% annuellement en milieu rural et de 11,9% en milieu urbain, soit 6,5% au niveau national.

 

- La dépense moyenne des ménages marocains pour la rentrée scolaire 2019-2020 s’est élevée à 1.556 dirhams, soit 35,7 % de leurs dépenses en scolarisation et 20,4 % de leur budget mensuel moyen. Cette dépense varie largement selon le milieu de résidence, le niveau de vie et le secteur d’enseignement.

 

- La dépense de la rentrée scolaire des ménages des 20% de la population la plus favorisée est 5 fois celle des ménages des 20 % de la population la plus défavorisée, soit respectivement 3.456 dirhams et 721 dirhams, et 26,6% et 62,7% de leurs dépenses annuelles en scolarisation.

 

- La dépense moyenne des ménages ayant exclusivement des enfants scolarisés dans le privé (3.639 dirhams) est 4 fois celle des ménages ayant exclusivement des enfants scolarisés dans le public (928 dirhams), soit 28,0% et 48,1% de leurs dépenses annuelles respectives pour la scolarisation.

« À combien s’élèvent les dépenses des ménages pour la scolarisation de leurs enfants ? », ainsi se nomme le document du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publié ce vendredi à l’aube de la rentrée scolaire officielle prévue le 5 septembre. A noter que les données utilisées sont celles de l‘Enquête nationale sur les sources de revenu (ENSR), réalisée entre 2019 et 2020 et qu’il se doit de prendre en compte les effets inflationnistes post-covid et consécutifs aux événements mondiaux, dont la guerre en Ukraine.


Selon le HCP qui livre des données bien en deçà de celles constatées dans certains systèmes privés ou de type « mission », les dépenses de scolarisation ont plus que triplé entre 2001 et 2019, passant de 1 277 dirhams (DH) à 4 365 DH. Par enfant scolarisé, la dépense a augmenté de 7,6 % annuellement en milieu rural et de 11,9 % en milieu urbain, soit 6,5 % au niveau national, précise-t-on.


Les chiffres mis en avant par le HCP prennent en compte les frais d’inscription, les fournitures scolaires acquises à la rentrée (à l’exception des manuels dont les prix ont été subventionnés cette année), les frais de la tenue et de l’uniforme et les frais du mois de septembre de scolarisation, de cantine, d’internat et de transport.

 

À préciser que ces dépenses varient largement selon le milieu de résidence, le niveau de vie et le secteur d’enseignement. Elles atteignent, en 2019, 1 926 DH pour les ménages urbains et 760 DH pour les ménages ruraux, soit respectivement 33,8 % et 51,8 % de leurs dépenses annuelles pour la scolarisation et 22,5 % et 13,6 % de leur budget mensuel moyen.


Les dépenses de la rentrée scolaire des ménages des 20 % de la population la plus favorisée représente cinq fois celle des ménages des 20 % de la population la plus défavorisée, soit respectivement 3 456 DH et 721 DH, et 26,6 % et 62,7 % de leurs dépenses annuelles en scolarisation.


Le grand écart public-privé

Par secteur d’enseignement, la dépense moyenne des ménages ayant exclusivement des enfants scolarisés dans le privé (3 639 DH) est quatre fois celle des ménages ayant exclusivement des enfants scolarisés dans le public (928 DH), soit 28 % et 48,1 % de leurs dépenses annuelles respectives pour la scolarisation.


WorldRemit, une société de paiements internationaux qui propose des services de transfert d’argent et d’envoi de fonds dans plus de 130 pays, a publié à la mi-août son étude annuelle « Cost of School ». Cette année, le Maroc a été intégré pour la première fois aux pays étudiés.


Globalement, les revenus des ménages à travers le monde ont baissé de 4 %, alors qu’ils débourseront jusqu’à 57 % de plus pour les fournitures scolaires cette année.


Au Maroc, « chaque fourniture de base d’un enfant coutera plus de 50 % des revenus mensuels totaux d’une famille, alors qu’une famille moyenne a 2,29 enfants », fait savoir WorldRemit.


WorldRemitCoût des fournitures scolaires pour la rentrée 2022 au Maroc. Source: WorldRemit. Infographie: Mohamed Mhannaoui / Le Desk


En moyenne, une simple trousse coûte 68,87 DH alors qu’une douzaine de cahiers affichent un prix moyen de 447,65 DH. Au total, pour une unité des fournitures de base, chaque famille dépensera en moyenne 209,5 DH par enfant.


67,82 % du Smig alloué aux fournitures scolaires

En dehors des salles de classes, les élèves ont également besoin de l’équipement sportif nécessaire, faisant partie du programme éducatif. Ainsi, 579,64 DH seront dépensés en moyenne pour une paire de chaussures adéquate, un sac de sport, un t-shirt et un short.


WorldRemitCoût des extras pour la rentrée scolaire 2022 au Maroc. Source: WorldRemit. Infographie: Mohamed Mhannaoui / Le Desk


Les habits entrent également dans la liste des dépenses scolaires, car certains établissements imposent un uniforme à leurs élèves. Pour une paire de chaussettes, un sweatshirt, un pantalon et un polo, les parents peuvent s’attendre à dépenser 880,9 DH.


En prenant en compte les fournitures de base, les « extras » et l’équipement sportif, un ménage dépensera 2 014,35 DH par enfant, alors que le SMIG net est récemment passé à 2 970 DH. Les fournitures scolaires représentent donc 67,82 % du revenu mensuel d’une famille qui vit avec un salaire minimum.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Datadesk