Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Datadesk

Conflit en Syrie: qui a signé la Convention contre les armes chimiques ?

16.04.2018 à 18 H 14 • Mis à jour le 16.04.2018 à 18 H 14
Par La rédaction
La Convention sur l’interdiction des armes chimiques a été signé par une majorité de pays dès 1993 à Paris, mais trois pays n’y ont toujours pas adhéré: l’Égypte, le Soudan du Sud et la Corée du Nord

L’Organisation pour l’interdiction des Armes Chimiques se réunit ce lundi en raison de l’utilisation présumée d’armes chimiques dans le conflit syrien, allégation démentie par Damas.


La Russie, allié de la Syrie, soutient le pays et a mis en garde la France, le Royaume-Uni et les États-Unis, qui ont mené plusieurs frappes aériennes dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril.


L’intervention des trois pays est justifiée par un risque de prolifération des armes chimiques, mettant notamment en danger les populations civiles. Si l’utilisation des armes chimiques était avérée, il s’agirait d’un manquement grave de la Syrie à son engagement pris en septembre 2013, lors de son adhésion à la Convention sur l’interdiction des armes chimiques. La majorité des pays ont signé cette convention dès 1993 à Paris, mais trois pays n’y ont toujours pas adhéré : l’Égypte, le Soudan du Sud et la Corée du Nord.


Infographie: Qui a signé la Convention contre les armes chimiques ? | Statista

Par La rédaction
Le Desk Datadesk