Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En clair

n°683.Brahim Ghali condamné, la succession est désormais ouverte à la tête du Polisario

25.04.2021 à 00 H 10 • Mis à jour le 25.04.2021 à 00 H 10
Par
Le chef du Polisario souffre d’un cancer avancé, sa contamination au virus du Covid-19 aggrave son état de santé, ce qui a poussé le pouvoir d’Alger à le transférer à l’étranger. Mais le choix de l’Espagne intrigue alors que la succession à la tête du mouvement sahraoui séparatiste est désormais ouverte dans un contexte qui lui est très défavorable
Réservé aux abonnés Il vous reste 95% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En clair