Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En clair

n°438.Wikileaks: les dessous de l’arrestation de Julian Assange

11.04.2019 à 14 H 41 • Mis à jour le 11.04.2019 à 14 H 41
Par
L’Équateur a levé l’asile qu’il accordait au fondateur de WikiLeaks, réfugié dans une pièce de son ambassade depuis le mois de juin 2012 alors qu’il tentait d’échapper à une extradition vers la Suède où il est accusé d’agressions sexuelles. Après l’interpellation de Julian Assange par la police ce jeudi 11 avril, la justice britannique doit désormais décider de son sort, et notamment de son expulsion vers les États-Unis, où il est visé par une procédure liée à ses activités de lanceur d’alerte
Réservé aux abonnés Il vous reste 96% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par Jérôme Hourdeaux
En partenariat avec Mediapart
Le Desk En clair