S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Social
45 des 50 revendications portées par les étudiants en médecine ont été satisfaites (Miraoui)

29.01.2024 à 22 H 34 • Mis à jour le 29.01.2024 à 22 H 34 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

La plupart des revendications des étudiants en médecine ont été satisfaites a indiqué, lundi à Rabat, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Abdellatif Miraoui.


En réponse à une question centrale lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants au sujet de «  la formation des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie à la lumière des développements actuels », Abdelatif Miraoui a souligné que les ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, et de la Santé et de la Protection sociale « ont donné une suite favorable à 45 des 50 revendications portées par la coordination des étudiants des facultés de médecine, alors que le dialogue est toujours en cours au sujet des cinq points restants ».


Et d'ajouter que sur invitation du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, plusieurs rencontres ont été tenues avec les représentants des étudiants, des enseignants-chercheurs, des doyens et des présidents d’universités, a-t-il indiqué, faisant savoir qu'elles ont été couronnées par la satisfaction de la plupart des revendications, dont certaines datant de 2019.


Miraoui a affirmé que son département a œuvré, aux côtés des départements ministériels concernés, notamment, le ministère de la Santé et de la Protection sociale et la Présidence du gouvernement, à l’amélioration des formations dans ces domaines, à travers la révision des cahiers des normes pédagogiques nationales, propres à ces formations, y compris la baisse du nombre d’années de formation de sept à six années, pour la formation de docteur en médecine.


Concernant le taux d'encadrement pédagogique, le ministre a enregistré que la situation aujourd'hui est passée de 16 à 13 étudiants par professeur pour les facultés de médecine et médecine dentaire, ajoutant les universités ont bénéficié d'un budget pour la mise en place de centres de simulation et de "Télémédecine", afin de permettre aux étudiants d'accéder aux nouvelles formations numériques.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu