Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Justice
Affaire Hamieddine: un procès sous haute tension reporté au 12 février

25.12.2018 à 15 H 20 • Mis à jour le 25.12.2018 à 15 H 59
Par

Le procès de Abdelali Hamieddine qui s’est ouvert ce mardi à Fès a été reporté au 12 février, à la demande des deux parties. Inculpé pour « complicité de meurtre » dans le cadre de l’affaire Mohamed Ait Ljid Benaïssa, le membre du PJD s’est présenté ce mardi à la cour d’Appel de Fès pour sa première audience, accompagné d’une délégation du PJD menée par l’ex-SG du parti et ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, Abdelilah Bouanou, maire de Meknès ainsi que le président du groupe parlementaire PJD  et maire de Fès, Idriss Azami El Idrissi. Près d’une centaine d’avocats  se sont constitués pour la défense de Hamieddine.


Abdelilah Benkirane venu à Fès pour soutenir Hamieddine lors de son procès le 25 décembre 2018. AIC PRESS


Un important dispositif de sécurité avait été mobilisé aux abords du tribunal où des manifestants menés notamment par des militants de gauche et membres d’associations de défense des droits de l’Homme de Tétouan ont déployé des banderoles et levé des pancartes réclamant que justice soit faite pour le meurtre de l’étudiant gauchiste en 1993 lors d’affrontements avec les islamistes de l’Université Dar El Mehrez de Fès.


Des manifestants devant la Cour d'appel de Fès lors du procès Hamieddine le 25 décembre 2018. AIC PRESS



©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @soufianesbiti
Le Desk En continu