S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Viandes rouges
Béni Mellal réceptionne un premier lot de bovins importés du Brésil et de l’Uruguay

15.02.2023 à 19 H 43 • Mis à jour le 15.02.2023 à 19 H 43 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

La province de Béni Mellal a reçu au début de cette semaine un premier lot de bovins importés d’Amérique Latine destinés à l’abattage immédiat, et ce, dans le cadre des mesures visant à mettre un terme à la hausse des prix des viandes.


L’abattage des tous premiers veaux de ce lot importés du Brésil et de l'Uruguay a eu lieu, mercredi dans un abattoir de la ville de Béni Mellal, en présence du directeur de l’entreprise importatrice et des représentants de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et de la division des affaires économiques et de la coordination de la Wilaya de la région Béni Mellal-Khénifra.


Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, le chef du service de la communication et de la promotion au sein de la Direction régionale de l’agriculture Béni Mellal-Khénifra, Mustapha Oukdim, a affirmé que les mesures prises par le gouvernement en faveur des importateurs des bovins destinés à l'abattage contribueront certainement à la baisse des prix des viandes rouge qui ont commencé effectivement à baisser pour revenir graduellement à leur niveau normal dans les semaines qui viennent, expliquant que la hausse que connaît cette matière est due principalement à la conjoncture actuelle marquée par le retard et l'irrégularité des précipitations.


Oukdim a en outre relevé que la région Béni Mellal-Khénifra recèle un important capital animal de 4,1 millions de têtes dont 2,7 millions de têtes d’ovins, 960 000 têtes de caprins et de 360 000 têtes de bovins.


Pour sa part, le directeur général de l’entreprise importatrice de ce lot de bovins, Abderrahim Chatbi, a indiqué que cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts visant à lutter contre la hausse des prix des viandes rouges que connaît le Maroc.


« Nous envisageons dans le cadre de ce premier lot d’importer d’ici le mois de Ramadan plus de 2 500 têtes de veaux en vue d'alimenter le marché de Béni Mellal et des autres provinces », a-t-il fait savoir, relevant que ce nombre pourra être revu à la hausse en fonction de la demande afin de garantir des prix raisonnables à la portée des consommateurs.


Le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, avait affirmé que le gouvernement a pris des mesures importantes pour faire baisser les prix des viandes rouges, dont la suppression des taxes de douanes, la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), ainsi que l'encouragement de la procédure d'importation des bovins destinés à l'abattage de l'Europe et de l'Amérique latine.


Il a assuré que l'importation des bovins destinés à l'abattage permettrait de préserver les bovins internes pour rééquilibrer la chaîne du cheptel national et garantir ainsi le retour des prix à leur niveau, notant que les prix commencent à baisser d'environ 3 à 5 dirhams depuis ces derniers jours, notamment sur les marchés de Casablanca.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu