logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Stress hydrique
Casablanca-Settat: les barrages ne sont remplis qu’à 42,34 %

07.02.2022 à 12 H 45 • Mis à jour le 07.02.2022 à 12 H 45 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Le taux de remplissage des barrages de la région de Casablanca-Settat connaissent une baisse. Selon l'Agence du Bassin hydraulique de Bouregreg et la Chaouia (ABHBC), les barrages ne sont remplis qu'à 42,34 %. Durant la même période, l'année dernière, ce taux se situait à 61,58 %. Une perte de 213 millions de m³ est enregistrée, sachant que les barrages de la région ont une capacité d'1,1 milliard de m³.


Dans le détail, le barrage de Sidi Mohammed Ben Abdallah, qui se trouve vers Skhirat et Témara, a atteint un taux de remplissage de 43,22 %, 200 millions de m³ en moins que l'année précédente. Le barrage de Tamesna compte 42,52 % de remplissage, soit 16 % de moins que 2021. Il en est de même pour le barrage El Mellah qui perd 4 millions de m³, pour un taux de 40,87 %.


Concernant le barrage d'El Himer, à Settat, 2 % de m³ perdus pour un remplissage à seulement 12,46 %. Ain Kouachia, est le seul barrage de la région à n'avoir subi ni pertes conséquentes, ni augmentation. Son taux de remplissage se situe à 65,41 %, contre 65,53 % l'année précédente.


La pénurie hydrique au Maroc se fait de plus en plus ressentir. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) avait pointé cette problématique du doigt, en septembre. Plusieurs bassins comme celui de la Moulouya, de l'Oum Er Rbia et du Tensift bénéficieront du plan d'urgence annoncé par Nizar Baraka, ministre de l'Équipement et de l'Eau.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu