Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Partis politiques
Crise migratoire: la FGD « rejette toute instrumentalisation de la tragédie des citoyens »

23.05.2021 à 15 H 15 • Mis à jour le 23.05.2021 à 15 H 20
Par

D’après un communiqué diffusé ce 23 mai, la Fédération de la Gauche Démocratique (FGD) revient sur la crise migratoire actuelle entre l’Espagne et le Maroc. Elle déclare suivre « avec grande inquiétude le déplacement de centaines de citoyennes et citoyens, y compris des jeunes et des enfants, ainsi qu’un groupe d’immigrations d’Afrique subsahariennes vers leurs deux enclaves Ceuta (Sebta) et Melilla ».


Tout en rappelant « l’histoire des interventions colonialistes espagnoles au nord et au sud du Maroc et tout ce qui a trait à des dépassements dont les conséquences se ressentent encore aujourd’hui », affirme « rejeter totalement toute instrumentalisation de la tragédie des citoyennes et citoyens dans des conflits étrangers, considérant la dignité des citoyens comme étant une des priorités sur laquelle se fonde la dignité de la Nation, » indique-t-on.


La FGD dit également « rejeter le rôle imposé au Maroc de “gendarme de l’Europe”  et affirme le respect de la liberté de circulation et des droits des migrants tels qu’énoncés dans les conventions internationales », soulignant que « la coopération dans tous les domaines ne peut être distinguée d’un respect mutuel afin de construire des relations équilibrées entre le Maroc et l’Espagne qui prennent en compte les intérêts et la souveraineté des deux pays », précise le communiqué publié ce dimanche.


Pour la fédération, composée des trois partis de gauche (PSU, CNI et PADS), « la migration de masse qui s’opère aujourd’hui est une conséquence inévitable des choix impopulaires de l’État marocain et de ses politiques qui ont exacerbé les disparités sociales et approfondir le sentiment de Hogra ».





©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu