logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Normalisation
David Govrin se plaint des campagnes anti-Israël au Maroc

13.05.2022 à 12 H 33 • Mis à jour le 13.05.2022 à 13 H 51
Par

Le chef de bureau de liaison d’Israël au Maroc, David Govrin« travaille dur sur le front de la lutte contre les récits anti-israéliens dans les médias » révèle The Jerusalem Post, chose qui, selon eux, est un « défi encore plus grand dans le monde arabe ».


Si les relations entre le Maroc et Israël se sont normalisées depuis décembre 2020, à la suite du deal tripartite entre Rabat, Washington et Tel Aviv, plusieurs organisations de tendance panarabiste, de gauche mais aussi islamiste, s’opposent fermement à cette position marocaine. Campagnes anti-boycott, condamnations mais aussi manifestations sont souvent organisées pour contester la reprise des relations entre le Royaume et l’État hébreu.


Auprès de la presse israélienne, Govrin signale que les heurts qui ont eu lieu à la mosquée al-Aqsa et l’assassinat de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh, entre autres, « rendent le développement des relations encore plus difficile » d’après le diplomate.


Il explique cela par la manière dont les Marocains s’informent : « les Marocains s’informent en français et en arabe, et beaucoup d’articles, en particulier en arabe, sont des mensonges qui incitent et provoquent », a déploré David Govrin. Les « théories du complot et fake news » rendent la situation plus difficile toujours selon l’Israélien.


Toujours selon la même source, il serait en contact avec les autorités marocaines et les journalistes en plus d’être très présent sur les réseaux sociaux. Il affirme utiliser son compte Twitter pour « relayer des informations fiables et instaurer la confiance ». Govrin justifie les réticences du public marocain par le fait qu’il « s’identifie profondément aux Palestiniens ».


Les liens culturels et familiaux entre les deux pays rendent tout de même les relations plus faciles : « C’est très spécial d’être au Maroc, et je ne suis pas biaisé. Je n’ai pas de racines marocaines. Le sentiment est qu’ils nous veulent ici, ils nous aiment et ils nous embrassent…  L’hospitalité marocaine est extraordinaire et c’est agréable d’être dans un endroit où la tolérance et la coexistence sont des valeurs très profondes  », conclut-il.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu