S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Education nationale
Dénonçant un « revirement » dans la position de la tutelle, la FNE prolonge sa grève

19.12.2023 à 14 H 26 • Mis à jour le 19.12.2023 à 14 H 58 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

La Fédération nationale de l’enseignement - orientation démocratique (FNE) vient d'annoncer le prolongement de deux à quatre jours de la grève décrétée suite à l'assemblée générale de son bureau national tenue les 16 et 17 décembre. La grève annoncée initialement pour les 21 et 22 décembre a ainsi débuté ce mardi 19 décembre et se poursuivra jusqu'au vendredi.


Cette décision a été prise suite à une réunion en urgence du bureau national du syndicat tenue après que son secrétaire général, Abdellah Ghmimat a annoncé sur sa page Facebook que le ministère « a fermé la porte du dialogue avec la FNE, sous prétexte qu'elle poursuit la grève ».


La prolongation de la grève, explique Abderrazak Idrissi, vice-secrétaire général de la FNE, vient donc en réponse au « revirement de la position du ministère qui a tourné le dos au programme proposé par la FNE et qui devait permettre de répondre au dossier revendicatif des fonctionnaires de l'Education nationale et mettre fin à la crise que connaît le secteur ».


Pour rappel, la commission ministérielle tripartite chargée de la révision du statut unifié des enseignants avait repris, la semaine dernière, les tractations avec la FNE et l'UNTM, qui avaient jusque-là été exclus du dialogue sectoriel, après n'ayant pas signé l'accord du 14 janvier 2022.  Le ministère tendait la main aux deux représentations, alors que les discussions avec les quatre syndicats signataires de l'accord, bien qu'avançant sur un rythme positif, n'ont pas suffi pour mettre fin à la congestion au sein de l'Education nationale.


L'inclusion des deux formations devait, au vu de leur proximité de la Coordination nationale des enseignants et leur poids, permettre d’aller de l’avant et d’accélérer les négociations vers un accord final au sujet du statut unifié. Cependant, le renouvellement des appels à la grève et le mécontentement qui persiste dans les rangs des enseignants laissent penser qu’une sortie de l’impasse dans les délais serait encore loin.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu