S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Terrorisme
Espagne: Un présumé jihadiste d’origine marocaine arrêté pour avoir fomenté une fusillade sur une plage

28.01.2023 à 15 H 49 • Mis à jour le 28.01.2023 à 16 H 31 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

La police nationale espagnole épaulée de la garde civile ont arrêté ce mercredi un « jihadiste présumé » à Gérone, qui avait « l'intention de mitrailler des baigneurs sur les plages de Benidorm (station balnéaire du sud de l'Espagne, ndlr), un acte criminel qu’il prévoyait d’enregistrer puis de propager à travers les réseaux sociaux de l’État islamique », apprend-on de sources médiatiques locales.


Un juge d'instruction a ordonné l'incarcération, sans possibilité de caution libératoire du mis en cause, Fathallah Benhachem Gharrass, 28 ans, d'origine marocaine et de nationalité espagnole. Aucune arme n'a été saisie en sa possession. fait-on savoir.


L'enquête qui a conduit à l'arrestation de Benhachem Gharrass a débuté en Espagne après un avis reçu du FBI avertissant que la présence d'un islamiste radical avait été détectée sur internet sous les pseudonymes de Daniel Lofti et Pipa4545 et que celui-ci avait développé une intense activité de soutien à l'État islamique.


« La surveillance de ses conversations sur internet ainsi que les écoutes téléphoniques ultérieures ont révélé qu'il avait déjà entamé des négociations avec un autre radical, alias Karim El Maghribi, qui se trouve probablement hors d'Espagne, pour acquérir des fusils AK-47, des pistolets 9 millimètres de marque Glock et des ceintures d'explosifs », indiquent les mêmes sources qui ne précisent cependant pas si les projets terroristes du binôme étaient imminents ou prévus durant la période estivale.


Le principal suspect prévoyait également « d'attaquer les citoyens marocains en Espagne auxquels il reproche leur occidentalisation, tout comme des juifs », poursuit-on.


Les investigations ont également révélé qu'il cherchait sur internet des manuels pour fabriquer l'explosif TATP (Triacetone Triperoxide), connu sous le nom de Mère de Satan , celui-là même qui a tenté de fabriquer la cellule qui a commis les attentats de Las Ramblas et de Cambrils. en août 2017. Pour cela, il avait initié des contacts avec une société chinoise dans le but d'acquérir une quantité importante d'acétone, l'un des ingrédients de cette substance.


L'arrestation de Guerras a eu lieu alors que les réactions se multiplient à propos des attentats d'Algesiras contre des lieux de culte ayant causé la mort d'un sacristain, un acte que la Cour nationale d'Espagne à qualifié de terroriste.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu