S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Culte
France: la mairie de Montpellier s’oppose à une vente de mosquée au Maroc

07.12.2020 à 08 H 51 • Mis à jour le 07.12.2020 à 08 H 51 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

Le débat concernant l'influence étrangère sur les mosquées françaises refait surface. Au sud de la France, à Montpellier, c'est la mairie de la ville qui s'oppose à la vente de la mosquée de la mosquée Averroès de la Paillade au Maroc. L'association en charge des lieux souhaite la céder au Royaume, de son impossibilité de financer son entretien et son agrandissement.


Il s'agit, d'après des sources médiatiques françaises, de la plus grande mosquée à Montpellier. Les gestionnaires envisagent de ne la céder qu'à un prix symbolique d'un euro. De son côté, le maire socialiste de la ville, Michaël Delafosse refuse catégoriquement, relève Europe 1. « Il a donc décidé de préempter les lieux pour éviter la vente », précise-t-on, citant le maire en question : « si on laisse passer l'idée que ce sont les pays étrangers qui financent les lieux de culte, alors les religions se placent sous l'influence de ces pays étrangers. Je le dis clairement : c'est non ! », affirme-t-il à la radio française. Pour le responsable, ce sont les fidèles montpélliérains qui doivent prendre en charge leur lieu de culte, et non un pays étranger.


Cette polémique intervient à un moment où le gouvernement français présente ce mercredi un projet de loi portant sur le séparatisme. La communauté musulmane française étant directement touchée par ce texte.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu