logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Projet
Gazoduc Maroc-Nigéria: une société allemande en charge de la phase II FEED

12.07.2022 à 10 H 52 • Mis à jour le 12.07.2022 à 10 H 53 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Dans le sillage des études du gazoduc Maroc-Nigéria, un projet hautement stratégique pour le développement et la souveraineté énergétique du continent africain, ILF Consulting Engineers, société allemande d'ingénierie et de conseil, est mandatée pour réaliser le conseil en gestion de projet (PMC) pour la deuxième phase de l’étude d’avant-projet (FEED, Front-End Engineering design) du gazoduc Maroc-Nigéria, apprend-on d’une publication LinkedIn de ladite société.

 

« Le gazoduc Nigeria-Maroc (NMGP) est un gazoduc onshore et offshore qui traverse le continent et/ou les eaux de 16 pays africains le long de la côte atlantique et est conçu pour acheminer le gaz nigérian en Afrique du Nord et jusqu’en Espagne pour le marché européen », rappelle la société allemande.

 

« Une fois terminé, le gazoduc de plus de 6 000 km de long sera le plus long gazoduc offshore au monde et le deuxième plus long pipeline de tous les temps. Il a un diamètre prévu de 48“ offshore et 56“ onshore, avec un débit prévu de 30BCMa », poursuit-elle.

 

« Les services de PMC comprennent la planification de pipelines et de stations de compression onshore et offshore, l’arpentage technique, l’évaluation de l’impact environnemental et social (EIES), les études d’acquisition de terrains et le cadre de mise en œuvre du projet » fait-on savoir, ajoutant que « le projet étudie la possibilité d’utiliser des sources d’énergie renouvelables pour exploiter le pipeline et réduire l’empreinte CO2 du projet ».

Selon ILF Consulting Engineers, qui a auparavant participé à la première phase de l’étude FEED, « l’attribution de la phase II témoigne de la confiance de nos clients de longue date l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), dans l’excellence et la fiabilité de notre gestion de projet dans l’exécution de projets de classe mondiale ».


Pour rappel, un accord a été signé en mai 2017, pour conduire les études de faisabilité et les études d’ingénierie entre l'ONHYM et NNPC.

 

Dans le cadre de la 33ème session extraordinaire du Forum Crans Montana, la directrice générale de l’ONHYM, Amina Benkhadra était revenue sur les étapes franchies par le projet, depuis son lancement en 2016 à Abuja. « L’étude de faisabilité a été achevée en 2018 et nous avons décidé de passer à l’étude FEED principale en deux étapes : la pré-FEED et la main FEED. La pré-FEED a été achevée en 2019 et elle a permis d’assurer les grands éléments de la rentabilité du projet, et nous sommes depuis le mois de mai 2021 sur l’étude d’ingénierie détaillée, qui permet de préparer tous les dossiers et tous les aspects techniques, mais aussi managériaux, financiers, légaux et commerciaux pour aller à la décision finale d’investissement ».

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu