logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Caudillo
La justice espagnole suspend l’exhumation des restes de Franco

04.06.2019 à 15 H 55 • Mis à jour le 04.06.2019 à 15 H 55
Par

Le Tribunal suprême espagnol a suspendu mardi à titre conservatoire l’exhumation des restes du général Francisco Franco du mausolée du Valle de los Caidos, près de Madrid, qui avait été fixée au 10 juin.


La juridiction suprême espagnole a pris sa décision à l’unanimité afin que les recours déposés par la famille de l’ancien “caudillo” , qui a dirigé l’Espagne de 1939 à 1975, soient examinés sur le fond.


Le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, qui a remporté les élections législatives du 28 avril, s’est dit convaincu que le Tribunal suprême rejettera en fin de compte les recours contre l’exhumation.


En mars dernier, les autorités avaient annoncé que les restes de Franco allaient être exhumés du Valle de los Caidos pour être transférés au cimetière d’El Pardo.


Le palais d’El Pardo, juste au nord de Madrid, était la résidence du général Franco alors qu’il dirigeait l’Espagne. Au cimetière de Mingorrubio sont notamment enterrés l’épouse de Franco, Carmen Polo, décédée en 1988, et l’amiral Luis Carrero Blanco, chef du gouvernement tué dans un attentat des séparatistes basques de l’ETA en décembre 1973.


La famille de Franco, qui s’oppose à l’exhumation et demande le respect du mausolée du Valle de Los Caidos (“Vallée de ceux qui sont tombés” ), a proposé une inhumation dans la cathédrale d’Almudena, dans le centre de Madrid, où elle possède une crypte, proposition que le gouvernement a rejetée.


Arrivé au pouvoir en juin 2018, Pedro Sanchez a fait de l’exhumation des restes de Franco l’une de ses priorités. Les députés espagnols ont approuvé cette décision en septembre dernier par 172 voix contre deux et 164 abstentions.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu