S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Diplomatie
Le Maroc vote en faveur d’une résolution de l’ONU défavorable à Israël

01.01.2023 à 17 H 41 • Mis à jour le 01.01.2023 à 17 H 57 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Le Maroc fait partie des 87 pays ayant apporté leur vote (contre 26 et 53 abstentions) lors du vote de l'Assemblée générale des Nations unies ayant adopté le 30 décembre une résolution pour demander à la Cour internationale de justice (CIJ) de se pencher sur l'occupation israélienne des territoires palestiniens.


Les pays arabes ont unanimement voté en faveur, y compris ceux ayant normalisé leurs relations avec Israël à l’instar du Maroc. La Chine et la Russie ont également voté en faveur, tandis que les Etats occidentaux se sont montrés divisés.


Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne ou l'Italie se sont opposés à la résolution, tandis que la Belgique, le Portugal ou l'Irlande ont voté pour. La France s'est abstenue, tout comme la Suisse.


Le texte exhorte la cour onusienne basée à La Haye (Pays-Bas) à déterminer « les conséquences juridiques de la violation persistante par Israël du droit du peuple palestinien à l'autodétermination ». Il mentionne aussi ses mesures « visant à modifier la composition démographique, le caractère et le statut de la ville sainte de Jérusalem ».


Le représentant palestinien à l'ONU Riyad Mansour a estimé que le vote envoyait un signal au nouveau gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu - le plus à droite de l'histoire d'Israël, selon certains observateurs - à propos de sa volonté de renforcer des politiques « coloniales et racistes ». Il a salué les Etats qui ne se sont pas laissés « dissuader par des menaces et des pressions ».


La résolution appelle également Israël à mettre fin aux colonies, mais l'Assemblée générale ne dispose pas de pouvoirs contraignants, contrairement au Conseil de sécurité où les Etats-Unis, alliés d'Israël, disposent d'un droit de veto.


Le détail du vote de la résolution de l'ONU du 30 décembre 2022. Source: ONU


En amont du vote, l'ambassadeur israélien Gilad Erdan a qualifié la résolution de « tache morale » sur des « Nations unies politisées et en faillite morale ». « Aucune organisation internationale ne peut décider si le peuple juif est un occupant dans sa propre terre natale », a-t-il ajouté.


Ce vote contrarie ainsi les premières heures du gouvernement Netanyahou. Le premier ministre israélien a, samedi 31 décembre qualifié d’« ignoble » l’adoption de cette résolution.


Quelques jours plus tôt, le président israélien Isaac Herzog a envoyé une lettre au roi Mohammed VI pour le féliciter à l’occasion du deuxième anniversaire des accords d'Abraham signés entre Rabat et Tel-Aviv en décembre 2020. Il remercie le Souverain « au nom de l'État d'Israël pour sa promotion des relations bilatérales, son travail de longue date pour préserver le bien-être de la communauté juive du Maroc, et ses efforts personnels pour la paix régionale ».


Isaac Herzog devenait aussi à travers cette missive le premier chef d'Etat israélien à saluer la mémoire du roi Mohammed V, au nom de l'État hébreu, pour ses actions durant la Shoah face au gouvernement de Vichy, alors que le Maroc était encore sous Protectorat français durant la Seconde guerre mondiale.


Ni le vote onusien, ni la lettre de Herzog à Mohammed VI n'ont été relatés par les canaux de communication officiels de Rabat.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu