logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Amériques
Le Mexique prêt à offrir l’asile à Morales si celui-ci le demande

11.11.2019 à 09 H 25 • Mis à jour le 11.11.2019 à 09 H 25
Par

Le ministre mexicain des Affaires étrangères a déclaré dimanche que le Mexique était disposé à offrir l’asile au contesté président bolivien Evo Morales, qui a annoncé dans la journée qu’il allait démissionner après que l’armée lui a recommandé de quitter le pouvoir et sous la pression de la rue.


Evo Morales est contesté depuis le 20 octobre, date de l’élection présidentielle dont il a été déclaré vainqueur par la commission électorale mais dont la sincérité est jugée viciée par l’opposition.


De vastes manifestations ont débuté dans la capitale bolivienne La Paz lorsque le Tribunal électoral suprême (TSE) a interrompu la publication des projections au soir du scrutin, quand un second tour semblait se profiler entre le président sortant et Carlos Mesa, son plus proche adversaire.


Le chef de la diplomatie mexicaine Marcelo Ebrard a déclaré que son pays « reconnaissait l’attitude responsable du président de Bolivie, Evo Morales, qui a préféré démissionner plutôt que d’exposer son peuple à la violence ».


S’exprimant sur Twitter, il a ajouté que le Mexique avait reçu 20 représentants et parlementaires boliviens à sa résidence de La Paz.


Marcelo Ebrard avait auparavant critiqué ce qu’il a qualifié d’opération militaire en cours en Bolivie, soulignant qu’il ne devait pas y avoir de « coup d’Etat ».


A Caracas, le président vénézuélien Nicolas Maduro a dénoncé un « putsch » contre son allié socialiste et a appelé leurs partenaires à travers le monde à se « mobiliser » pour protéger Morales.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu