logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Travail
L’écrasante majorité des sondés du CESE prophétisent le passage au télétravail au Maroc

12.09.2022 à 20 H 54 • Mis à jour le 12.09.2022 à 20 H 59 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

La majorité (89 %) des répondants à un sondage réalisé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur sa plateforme « ouchariko.ma », pensent que le télétravail s'imposera comme une nouvelle tendance au Maroc.


En termes de perspectives de ce mode de travail, 64,4 % des personnes sondées affirment que le télétravail devrait être pratiqué en alternance avec le travail en présentiel, selon les résultats de ce sondage lancé du 8 au 29 avril 2022 dans le cadre de l'élaboration par le CESE de son focus du rapport annuel au titre de l’année 2021 consacré cette année au thème du télétravail. En revanche, 35,6 % des personnes ayant répondu au sondage pensent qu’il devrait être exercé à plein temps.


Par rapport aux dispositions pour favoriser le développement du télétravail, 77,1 % des répondants ont opté pour la mise en place d’un cadre réglementaire adapté et 64,2 % pour l’investissement financier de l’employeur dans les charges liées au télétravail.


D’autres dispositions ont été considérées par les participants, à savoir la formation aux outils techniques et digitaux indispensables (61,7 %) et la mise en place d’une couverture/assurance des accidents de travail et des maladies professionnels liés à ce mode de travail (60 %).


Le nombre de personnes qui ont interagi avec le sujet est de 27 638 dont 1 326 participants au sondage. Les résultats de la consultation font ressortir globalement la perception des participants par rapport à la pratique du télétravail au Maroc, les avantages et inconvénients du télétravail ainsi que les perspectives d’instauration de ce mode de travail au Maroc.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu