Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Brésil
Les enquêteurs ont conspiré contre le retour au pouvoir de Lula

10.06.2019 à 19 H 00 • Mis à jour le 10.06.2019 à 19 H 00
Par La rédaction
Le site d’investigation The Intercept, cofondé par le journaliste américain Glenn Greenwald, a lancé ces accusations après avoir eu accès à leurs échanges privés

Les responsables de l’enquête anticorruption Lava Jato (Lavage express) au Brésil ont manœuvré pour empêcher le retour de l’ex-président de gauche Lula au pouvoir l’an dernier, rapporte dimanche The Intercept, sur la base de fuites potentiellement explosives. Le site d’investigation – cofondé par le journaliste américain Glenn Greenwald – a lancé ces accusations après avoir eu accès à un grand volume de messages privés échangés notamment sur Telegram entre les procureurs et le juge Sergio Moro, chargé de Lava Jato, et obtenus par « une source anonyme ». Ce juge est aujourd’hui le ministre de la justice du président d’extrême droite Jair Bolsonaro.


« Alors qu’ils ont assuré longtemps qu’ils étaient apolitiques et motivés par la seule lutte anticorruption, les procureurs de Lava Jato ont en fait comploté entre eux sur les moyens d’empêcher le retour au pouvoir de Lula et de son Parti des travailleurs », écrit le site.

Par La rédaction
En partenariat avec Mediapart
Le Desk En continu