logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Blanchiment
Liste grise du GAFI: le Maroc recevra les experts de l’organisme début 2023

24.11.2022 à 13 H 16 • Mis à jour le 24.11.2022 à 13 H 17 • Temps de lecture : 1 minutes
Par

En marge de l’ouverture de la 35ème assemblée générale du Groupe d’action financière du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (GAFIMOAN), la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah a annoncé que le Maroc se prépare à recevoir les experts du Groupe d'action financière (GAFI), début 2023.


Elle a par ailleurs déclaré que l'objectif de cette visite est de se tenir aux engagements du plan d'action approuvé entre Rabat et le GAFI, en février 2021.


En octobre dernier, le Groupe d'action financière internationale (GAFI) a décidé de maintenir le Maroc sur la « liste grise » pour remédier aux défaillances stratégiques que présente le régime marocain de lutte contre le blanchiment des capitaux. Pour rappel, le Maroc avait été placé sous surveillance en février 2021, alors qu'il venait à peine de sortir de celle des paradis fiscaux, tenue par l'Union européenne.


Le GAFI a indiqué qu'en février 2021, le Maroc avait exprimé des engagements politiques envers sa branche au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, afin de renforcer le dispositif de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, notant que le Maroc a achevé la mise en œuvre du plan d'action. « Cependant, il faut vérifier que le travail se poursuit dans ce domaine », a-t-il précisé.


Le Groupe d’action a ajouté que le Maroc a parachevé le cadre législatif et les mesures en vue de se conformer aux normes internationales, notant qu'il a accompli des réformes fondamentales dans ce sens, soulignant « l'amélioration du suivi et le renforcement du cadre de suivi de la conformité avec les institutions financières, le partage des résultats de la gestion des risques, ainsi que l'évaluation et la diversification des déclarations sur les transactions suspectes ».


Pour sa part, l'Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) a déclaré que « selon les procédures réglementaires approuvées par le Groupe, la décision de mener la visite sur le terrain reflète la conviction du groupe que le Maroc a accompli tous les axes inclus dans le plan d'action en question ».

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu