S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Exploration gazière
Sound Energy obtient une nouvelle extension de ses permis à Anoual

30.04.2024 à 09 H 55 • Mis à jour le 30.04.2024 à 09 H 55 • Temps de lecture : 3 minutes
Par

Sound Energy, la société britannique de transition énergétique active au Maroc a annoncé ce 30 avril l’entrée dans la période complémentaire optionnelle sous les permis d’exploration à Anoual.  Cette nouvelle mise à jour intervient après que l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a accordé à la compagnie une nouvelle extension de 18 mois de la période initiale de ses permis pour ce projet qu'elle mène au nord-est du royaume.


Les permis d’exploration gazière couvriront désormais la période jusqu’au 8 juillet prochain, explique Sound Energy dans son communiqué. Ainsi, sous réserve de l'approbation ministérielle, la durée de la période initiale d'Anoual sera de 6 ans et 10 mois, à compter du 8 septembre 2017. De plus, l’ONHYM a également approuvé la fusion des périodes complémentaires optionnelles première et deuxième sous les permis d'exploration d'Anoual en une seule Période complémentaire d'une durée de 3 ans et 8 mois jusqu'au 7 mars 2028. En conséquence, les permis d'exploration d'Anoual ont désormais une durée totale de 10 ans et 6 mois.


En raison de ces prolongation, ajoute la même source, le programme et engagements de travail restants sous les permis d'exploration d'Anoual, sont à leur tour révisés. Les modifications concernent principalement la période complémentaire d’Anoual, qui débutera le 7 juillet. Sound Energy compte ainsi durant cette étape forer un puits d'exploration avec un objectif triasique et l'option, à la discrétion de la société en tant qu'opérateur des permis d'exploration de la zone définie. A cet « engagement ferme  », s’ajoute un autre : l’acquisition de 150 kilomètres carrés (km2) de sismique 3D, si le puits d'exploration à engagement ferme est positif et le forage d'un autre puits d'exploration avec un objectif triasique. La société prévoit en outre de satisfaire à l'engagement ferme pour la période complémentaire avec le forage du puits d'exploration M5.


Les engagements fermes de travail pris pour la période initiale, et qui consistent en l’acquisition de la FTG-aéroradiométrie et de 600 km de sismique 2D, ainsi que la réalisation des études géologiques et géophysiques, ont été « pleinement satisfaits », rappelle la société qui confirme avoir soumis une demande pour entrer dans la Période Complémentaire d'Anoual. Les prolongations accordées par l’ONHYM restent cependant subordonnées de l’approbation du ministère de la Transition énergétique et du Développement durable.


Pour rappel, en décembre dernier, Sound Energy avait annoncé que l'ONHYM a approuvé sa demande pour une extension de 12 mois de la période initiale des permis d’exploration d'Anoual, et ce jusqu'au 8 janvier 2024. A cette période, il restait à la compagnie de emplir l'engagement de travail relatif au forage d'un puits d'exploration avec un objectif triasique. Cette prolongation de la validité des permis avait également concerné les autre projets menés par la société britannique au Maroc, dont notamment du Grand Tendrara et de Sidi Moktar.


Pour son projet à Tendara, la compagnie gazière avait déjà obtenu en octobre dernier la prolongation à la fois de l'accord de vente de gaz avec l'Office National de l'Électricité et de l'Eau Potable (ONEE) et de l'offre de financement d'Attijariwafa bank et ce, jusqu'au 31 décembre de l’année précédente. La compagnie avait alors entamé les discussions avec l'ONEE sous l'égide du ministère pour conclure les amendements à l'accord de vente de gaz. L'objectif était de cette extension est de satisfaire les prêteurs et de remplir les conditions préalables à l'offre conditionnelle.


Quelques mois auparavant, Sound Energy, ayant résolu son litige avec l'administration fiscale avec l'abandon des poursuites contre elle, avait décroché une offre de financement de près de 237 millions de dollars (soit plus de 2,3 milliards de dirhams-MMDH) auprès d'Attijariwafa bank, afin de financer la deuxième phase du développement de son projet de concession de production de gaz à Tendrara à l'ONEE. Cet accord de financement prévoyait cependant un nombre de conditions devant être remplies avant la fin du mois de septembre, dont l’approbation du gouvernement, celle de la structure du prêt par l'administration fiscale et l'amendement de l'accord de vente de gaz pour satisfaire le prêteur, sont les conditions de financement, affirme Sound Energy.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu