S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Justice
Affaire Bouthier : Amir Messadi, DG d’Assu 2000 à Tanger, accusé à son tour de viol en France

13.10.2023 à 10 H 38 • Mis à jour le 13.10.2023 à 10 H 50 • Temps de lecture : 2 minutes
Par Faiza Rhoul

Une plainte a été déposée mardi en France à l’encontre du directeur général de Vivali, ex-Assu 2000, le Franco-tunisien Amir Messadi, par une des victimes marocaines, ancienne employée de la succursale à Tanger, apprend-on de sources médiatiques françaises.


Visé depuis juillet par une note de recherche lancée par le procureur général de la Cour d’appel de Tanger, Amir Messadi, est désormais visé par une plainte pour harcèlement sexuel et viols déposée par une ancienne collaboratrice de Tanger, rapportent les mêmes sources.


Le Franco-tunisien, encore en poste, avait fui le Maroc au milieu de l'enquête, et ne pouvait donc pas être extradé depuis le France, qui n’extrade pas ses ressortissants. « Ma cliente n’a donc d’autre choix aujourd’hui que de saisir la justice française, comme le permet la loi en raison de la nationalité de M. Messadi », a déclaré l’avocat de la victime, Me Anne- Claire Le Jeune, cité par la presse française.


La victime affirme « avoir été ouvertement courtisée par le directeur général du groupe, régulièrement présent à Tanger, où il possède une maison ». Après ses multiples refus, la victime a même subi «  un chantage à l’emploi par sa cheffe » de l’époque. Amir finira par « s’imposer physiquement » dans sa chambre d’hôtel en décembre 2021 lors d’un déplacement. «  C’est comme s’il avait changé de visage, c’était super violent. Jamais je n’aurais pensé qu’il irait jusque-là », affirme la victime dans sa plainte.


« Trois autres épisodes auraient eu lieu à l’hôtel Hilton de Tanger », rapporte-t-on. L’affaire Jacques Bouthier éclate au grand jour et la jeune femme en question finira par témoigner. Sa cheffe tentera d’acheter son silence, mais elle-même finira par être arrêtée. Amir Messadi finira quant à lui par s’évaporer dans la nature.


Pour rappel, huit collaborateurs de Jacques Bouthier, six Marocains, dont deux femmes et deux Français, ont été renvoyés devant un tribunal criminel de Tanger pour « traite humaine » et « harcèlement sexuel », « incitation à la débauche » et « non dénonciation de crimes tentés ou consommés » en mars dernier.


Au total, six plaignantes se sont constituées partie civile pour dénoncer les faits survenus entre 2018 et avril 2022 dans des sociétés de Tanger du groupe français. Jacques Bouthier a été mis en examen puis libéré sous caution. En France, il est également poursuivi pour association de malfaiteurs en vue de commettre le crime d’enlèvement et séquestration en bande organisée.

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par