Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Polémique
Aziz Akhannouch tente une sortie maladroite pour défendre la controversée Fondation Joud

22.04.2021 à 13 H 59 • Mis à jour le 23.04.2021 à 02 H 50
Par Issam El Yadari

Dans un message vidéo publié sur ses réseaux sociaux, Aziz Akhannouch, le patron du RNI répond « à des attaques de fake news menées contre la Fondation Joud pour le développement par des personnes ayant un agenda politique ». Akhannouch se dit « désolé » d’observer des sorties visant à « remettre en question les intentions » et à « minimiser » les efforts de la Fondation Joud. Le ministre de l’Agriculture reconnaît en début de vidéo « avoir eu l’honneur de l’avoir mise en marche, avec un certain nombre de partenaires ».


« Nous sommes très discrets, je n’ai jamais parlé du travail associatif que l’on mène à travers Joud », poursuit-il, estimant que les « attaques dont elle fait l’objet sont irraisonnables ». Pour lui, il est « surprenant » que cette association existe depuis cinq ans, mais qu’elle n’ait commencé à causer un problème « qu’à l’approche des élections ».


Le parti de la colombe est accusé depuis plusieurs jours d’exploiter à travers la Fondation Joud, les activités caritatives pour rassembler de nouveaux électeurs avant les élections. Le secrétaire général du Parti Authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, avait accusé la fondation, de « faire couler le Maroc sous les paniers », ajoutant que « Joud est un problème politique, le plus grand scandale au Maroc en ce moment ».


Une position par la suite adoptée par le parti du Progrès et du socialisme (PPS) qui a dénoncé dans un communiqué «  le recours par certaines associations, dont la Fondation Joud proche d’un parti politique, à l’instrumentalisation du noble principe de solidarité, mobilisant de grands moyens et grand nombre de paniers ramadanesques […] dans le but d’attirer des citoyennes et des citoyens ». Et de renchérir qu’il s’agit « d’un détournement grave du but de la solidarité, une atteinte claire à la compétition politique saine entre les partis ».


En s’exprimant dans son message vidéo à la première personne du pluriel, Aziz Akhannouch contredit le président de la Jeunesse de son propre parti, Lahcen Es-Saady. Ce dernier nous avait nié tout lien entre le parti et la Fondation Joud. « Tout ceci fait qu’aujourd’hui ils ont la rage et parlent de la Fondation Joud pour le développement qui est une organisation indépendante et qui n’a aucun rapport avec le parti »avait-il affirmé.


Aujourd’hui, la Fondation Joud est dirigée par Bachir Saoud, un cadre du ministère de l’Agriculture aujourd’hui à la retraite, réputé proche d’Aziz Akhannouch. Ce mercredi, Le Desk révélait que Hind Laidi, la fondation et présidente de l’association Jood, a adressé une mise en demeure à la fondation pour demander que celle-ci change de nom… 

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par