logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Armée
Blindés légers pour les FAR : Le Français Nexter en mauvaise posture face à l’Américain General Dynamics

04.04.2022 à 15 H 37 • Mis à jour le 04.04.2022 à 15 H 41
Par Kenza Filali

Si le groupe d’armement français dirigé par Nicolas Chamussy a réalisé une belle année en 2021 avec un « book-to-bill » (ratio commandes sur chiffre d’affaires) parfaitement équilibré (1,3 milliard d’euros de prises de commandes et de chiffre d’affaires en 2021) lui permettant de s’assurer une marge toujours confortable de 10 %, selon les informations de La Tribune.fr, ce n’est pas avec le Maroc dont les Forces armées royales (FAR) sont désireuses de s’équiper en blindés légers que ses perspectives financières vont maintenir ce cap.


« Nexter souhaite proposer le VBCI au Maroc, qui a déjà reçu une pléthore d’offres (Patria, General Dynamics et les turcs… ). Bref, les chances du VBCI apparaissent faibles, d’autant que la relation bilatérale entre le Maroc et la France est mauvaise », rapporte la même source.


Le groupe, qui s’est rapproché en 2015 de l’allemand Krauss-Maffei Wegmann au sein de KNDS, réalise près de la moitié de son chiffre d’affaires à l’export. Il cherche en effet à placer au Maroc son Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI) tout-terrain à huit roues, conçu et fabriqué en France sur le site de Roanne par Nexter Systems et par Renault Trucks Défense (RTD), qui est responsable de toute la partie mobilité de l’engin.


Le coût unitaire du VBCI de Nexter, évalué à 2,3 millions d’euros n’est pas le critère fondamental pris en compte par l’armée royale qui avait déjà acquis au milieu des années 2000 pas moins de 600 Panhard de RTD, mais la forte concurrence de matériel similaire dont le Patria AMV, véhicule blindé modulaire, amphibie, à roues, commercialisé par le Finlandais Patria, mais aussi et surtout le Stryker produit par General Dynamics Land Systems-Canada (GDLS-C) pour l’armée américaine.


Quant à la livraison de blindés Elder Yalçin du Turc Nurol Makina, nos sources précisaient en juin 2021 qu’en réalité, il s’agissait d’une offrande qatarie de 6 unités et non une commande de 30 véhicules comme l’affirmait la presse d’Ankara.


Compte-tenu des relations au beau fixe avec Washington, contrairement avec Paris, le Maroc qui avait sélectionné par ailleurs le canon autoporté Caesar de Nexter pour renouveler ses capacités d’appui-feu, accompagné de 36 véhicules Sherpa, en plus des 300 VLRA tactiques Arquus (ex-RTD), pencherait cette fois-ci pour l’Américain General Dynamics qui équipe déjà les FAR en tanks M1A1 Abrams.


Déjà en 2020 sous le mandat présidentiel de Donald Trump, lors de la présentation des résultats financiers de General Dynamics Corp.,Phebe Novakovic, la très influente P-DG de General Dynamics, ex-CIA et Pentagone, avait assuré à la presse, concernant l’éventualité d’un contrat marocain : « Eh bien, j’ai appris à ne pas spéculer sur le calendrier des décisions des gouvernements souverains, mais je vais vous dire que nous allons l’obtenir, et ce sera un bel ajout au reste ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par