S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Législatives françaises
Caroline Traverse investie par le parti macroniste pour la 9e circo

27.02.2023 à 21 H 09 • Mis à jour le 29.03.2023 à 13 H 50 • Temps de lecture : 1 minutes
Par Salma Hamri

La conseillère juridique française Caroline Traverse a été investie par le parti du président de la république Emmanuel Macron, Renaissance, pour la 9e circonscription des Français établis à l’étranger (Afrique du Nord et de l’Ouest), apprend Le Desk.


Le choix se justifierait par la volonté de Macron d’éviter les candidats binationaux, et de faire barrage à M'jid El Guerrab, ancien député LREM (Aujourd'hui Renaissance) qui a annoncé en début du mois, sa candidature aux législatives partielles de la 9ème circonscription.


Caroline Traverse, 43 ans, est conseillère juridique à Casablanca et réside dans le circonscription (Maroc puis Sénégal) depuis 14 ans, selon le parti Renaissance qui « tenait à présenter une candidat face à M'jid El Guerrab qui se maintient coûte que coûte malgré nos tentatives de le convaincre à renoncer », a expliqué plus tard une source au sein du parti, à l'agence française de presse AFP.


« J'ai acquis, du fait de mes expériences professionnelles passées, une connaissance approfondie de la culture des affaires en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest. J'exerce aujourd'hui en qualité de conseil juridique au Maroc et au Sénégal », indique Caroline Traverse sur son profil LinkedIn.


Rappelons que le 20 janvier dernier, le Conseil constitutionnel français a décidé d’annuler l’élection de Karim Ben Cheïkh dans la neuvième circonscription des Français établis hors de France. Pour cause : des dysfonctionnements intervenus lors du vote électronique.


Karim Ben Cheïkh et M’jid El Guerrab ont annoncé leur intention de se présenter aux élections partielles de la 9e circonscription des Français de l’étranger, prévues en avril prochain, en deux tours. Le premier aura lieu le 2 avril et le second le 16 du même mois.


Disclaimer : Cet article a été amendé suite à une correspondance de Caroline Traverse par laquelle elle indique qu'elle est conseillère juridique et non avocate au barreau de Casablanca et qu'elle n'a jamais soutenu la candidature en 2017 de Leila Aicha. L'intéressée précise dans ce sens qu'elle avait rencontré à une seule occasion Leila Aichi dans le stricte cadre de ses activités de présidente de l'ADFEM, l'Association de défense des travailleurs français et européens résidant au Maroc.

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par