S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Industrie
Centrale nucléaire: en s’intéressant au Linglong-1, le Maroc étudie l’option chinoise

07.09.2023 à 06 H 00 • Mis à jour le 07.09.2023 à 10 H 27 • Temps de lecture : 1 minutes
Par Issam El Yadari

Le Maroc a été récemment représenté dans une délégation de 200 personnes ayant visité la centrale nucléaire de Changjiang dans la province de Hainan, au sud de la Chine.


L'installation accueille le Linglong-1, le premier petit réacteur modulaire commercial terrestre au monde, en cours de construction et qui vient de passer l'examen général de la sécurité de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Cette délégation comportait les pays intéressés d'introduire l'énergie nucléaire et souhaitant évaluer si le le Linglong-1 pourrait être un choix approprié pour eux.


Sur place, le Royaume était représenté par Khammar Mrabit, ex-directeur général de l'Agence marocaine pour la sûreté et la sécurité nucléaire et radiologiques (AMSSNuR). Celui-ci s'est d'ailleurs exprimé pou l'occasion, affirmant être « stupéfait par l'organisation et l'efficacité du projet ».


Il a en outre souligné auprès de la presse que la Chine a fait des progrès signficatifs dans les grands, moyens et petits réacteurs nucléaires. « L'ACP100 (un modèle de petit réacteur chinois;ndlr) est certainement une option pour le Maroc. Nous sommes en train de relever les défis juridiques et techniques liés à l'intégration de l'énergie nucléaire dans notre mix énergétique. Les décisions finales sont toujours en attente », indique Mrabit, allusion vraisemblablement faite au rapport promis par la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, au sujet de l'option nucléaire au Maroc.


« En tant que représentant typique de l'innovation en matière d'énergie nucléaire, Linglon-1 est un réacteur à eau sous pression modulaire polyvalent, de petite taille et de haute sécurité, conçu pour la production d'électricité, le chauffage, la production de vapeur ou le dessalement de l'eau de mer. Il convient aux villes où un réseau est relativement petit », fait savoir la presse présente lors de la visite.

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par