logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Nomination
Ex-patron de l’AUDA, Driss Essaouabi officiellement placé à la tête de la Société d’Aménagement Zenata

19.11.2022 à 18 H 47 • Mis à jour le 19.11.2022 à 18 H 55 • Temps de lecture : 1 minutes
Par Souleiman Ketti

Driss Essaouabi, occupant depuis mai 2016, le poste de directeur général délégué de l'Agence d’urbanisation et de dévelopement d'Anfa (AUDA), filiale de la Caisse de Dépôt et de Gestion, a de nouvelles fonctions. Il vient officiellement de devenir directeur général de la Société d'aménagement Zenata (SAZ), également relevant de la CDG, apprend-on. Il remplace à ce poste Mohammed Amine El Hajhouj.


Lauréat de l'ISCAE, Essaouabi avait déjà eu à diriger la société d'aménagement de la Baie de Tanger, puis celle de la Baie d'Agadir, avant de devenir, en 2009, directeur général de la Camerounaise des Eaux. Après une expérience dans le privé à son propre compte, il avait été par la suite placé à la tête de l'AUDA, en charge de la nouvelle cité de Casa Anfa.


La SAZ est principalement en charge de la conception et l'aménagement de l'Éco-Cité Zenata, près de Casablanca. Dans sa description, on précise que l'Éco-Cité s’appuie sur des concepts novateurs qui associent l’urbanisation à la nature et valorisent la mixité sociale et fonctionnelle au service de la communauté actuelle et future. 3 pilliers sont mis en avant : l'environnemental, le social et l'économique.


Cette nomination rentre dans le cadre de plusieurs ajustements, annoncés précédemment par Khalid Safir et relayés par des sources médiatiques : Mohssine Semmar pour présider le directoire de MedZ, Mehdi El Kabbaj à la tête de Foncière Chellah, El Hajhouj qui dirigera Ingeplan (Esco), Rachid El Alaoui El Aouffousi, prenant la place d'Essaouabi à la tête de l'AUDA, et enfin Hamza El Hajoui qui devient DG de CG Park.

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par