Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Rétropédalage
Ferme royale : le « courage » éphémère de Mohamed Yatim

02.01.2018 à 22 H 59 • Mis à jour le 03.01.2018 à 01 H 21
Par Ali Amar

Certains y ont vu un acte de courage d’un ministre en exercice, d’autant que le sujet concerne son département, d’autres un acte de défiance du PJD envers le Palais sur une affaire manifestement ingérable par le gouvernement : Mohamed Yatim a fini par supprimer son tweet frondeur relayant un article du Desk consacré aux conditions déplorables des ouvrières d’une exploitation agricole appartenant à la famille royale.


Le ministre de l’Emploi a attendu quelques jours –  le temps de l’oubli a-t-il pu penser –  pour l’effacer en catimini, comme il a retiré un post similaire sur Facebook. C’était sans compter sur la vigilance des twittos qui avaient pris des screenshots et tournent depuis en ridicule son geste de sédition manqué.



Yatim a-t-il été tancé pour avoir endossé un article qui n’aurait pas plu en haut lieu ? Rien n’est moins sûr. Improvisation et amateurisme sont le quotidien des ministres PJD en matière de communication, notamment sur les réseaux sociaux. Dernier exemple en date, les spéculations hasardeuses de Saâdeddine El Otmani lui-même, sur un meurtre à Marrakech…


Figure du syndicalisme islamiste, Yatim s’est laissé emporter par réaction compulsive, oublieux de réaliser qu’en tant que responsable gouvernemental chargé de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, il est attendu de lui qu’il ouvre une enquête sur ce cas de servitude des temps modernes et non d’en faire un sujet de buzz à ses propres dépens. Mais n’est pas Moïse face à Pharaon qui veut.

Par Ali Amar @MarocAmar