S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Industrie
Graphite pour gigafactory: SRG Mining confirme son projet marocain

29.11.2023 à 14 H 00 • Mis à jour le 29.11.2023 à 14 H 04 • Temps de lecture : 2 minutes
Par Soufiane Sbiti
Révélé au début du mois par Le Desk, SRG Mining vient de confirmer son projet au Maroc, où il s'agira de transformer le graphite et fournir l'écosystème de gigafactory au Maroc et ailleurs. Les détails

Le 1er novembre, Le Desk révélait les ambitions au Maroc de SRG Mining, ayant choisi le Royaume pour installer son usine de transformation de graphite destiné aux gigafactories et à la fabrication de batteries pour voitures électriques. Dans une communication faite ce 29 novembre, l'entreprise canadienne confirme nos révélations, et précise avoir retenu le Maroc en raison des accords de libre-échange signés avec les Etats-Unis et l'Union Européenne, ainsi que la possibilité d'avoir accès à des marchés et des clients-clés.


Comme nous le précisions, il s'agira plus précisément pour SRG Mining, soutenue financièrement par le milliardaire égyptien Naguib Sawiris, de loger son unité industrielle au niveau de la zone d'accélération industrielle de Tanger Tech. Son usine reposera sur un sourcing en graphite émanant du projet développé, en république de Guinée par le même groupe, et portant sur l'extraction de graphite.


D'après la communication faite ce mercredi, SRG Mining affirme avoir signé un accord avec son partenaire technologie, Carbon ONE New Energy Group. Celui-ci est dirigé et fondé par Yue Min, un des cofondateurs du Chiniois BTR New Material Group, lui aussi actif dans la production de composants pour les gigafactories.


Les phases du projet SRG Mining à Tanger Tech. Illustration: Ezzoubair El Harchaoui / Le Desk


Selon les termes de l'accord, C-ONE s'engage à investir 12,7 millions de dollars. Les deux parties ont convenu en plus de développer leur partenrait au Maroc.


Matthieu Bos, patron de SRG , a exprimé son optimisme, déclarant : « La feuille de conditions mise à jour fournit à SRG et C-ONE des assurances substantielles concernant le calendrier des transactions. Nous sommes convaincus qu'avec ces modestes changements apportés à la transaction, SRG et C-ONE feront progresser rapidement le développement du projet Lola Graphite ainsi que l'accélération du développement d'une installation industrielle à grande échelle pour produire 100 000 tonnes par an de graphite enduit, sphéroïdé et purifié au Maroc  ».


« Nous sommes convaincus que C-ONE travaillera rapidement avec notre équipe pour faire avancer les accords de transaction définitifs. C-ONE partage notre vision et celle de nos actionnaires, et a l'expérience pour nous aider à progresser vers le fait de devenir un producteur de matériaux anodiques entièrement intégré en dehors de la Chine, créant ainsi de la valeur pour les parties prenantes du SRG en République de Guinée, ainsi que pour nos actionnaires internationaux », a ajouté Bos.


Lire aussi : Graphite pour gigafactories : SRG Mining, Sawiris et C-ONE forment alliance à Tanger Tech


Lire aussi : Le Maroc, futur connecteur mondial de l’industrie du graphite 


Lire aussi : Comment et de quoi se constitue le futur écosystème des gigafactories au Maroc 

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @soufianesbiti