S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Mines & Métaux
Le président de CMR débarqué, le Marocain Noureddine Sabraoui chargé de la direction opérationnelle

20.12.2023 à 22 H 59 • Mis à jour le 20.12.2023 à 22 H 59 • Temps de lecture : 1 minutes
Par Issam El Yadari

Critical Mineral Resources PLC (CMR) - société d'exploration et de développement axée sur les métaux énergétiques propres au Maroc – a déclaré que son président, Christopher Lambert a quitté le conseil d'administration avec effet immédiat.


Alors que le conseil d'administration réfléchit à un remplacement, Noureddine Sabraoui, le directeur général de la société, a été nommé directeur général opérationnel avec effet immédiat. Il a occupé plusieurs postes de direction au sein d'entreprises marocaines et étrangères (Canadian Mining Corp et Wildstone entre autres), notamment celui de directeur général des mines en exploitation dans le secteur des minéraux industriels.


Charles Long, CEO de CMR avait annoncé le 6 décembre, l'acquisition de quatre nouveaux permis d'exploration dans les environs de Rabat et de Beni-Mellal, élargissant ainsi son portefeuille dédié aux métaux et minéraux.


Cette expansion donne à la société accès à une zone d'environ 80 km2 dans le nord du Maroc. Les nouveaux permis ont été attribués dans le cadre du projet Meseta, situé au sud de Rabat, et sont liés à des zones potentielles de minéralisation en cuivre, tungstène, étain et plomb-zinc, avec des indications d'activité minière historique.


Cette initiative faisait suite à l'acquisition d'une participation de 80 % dans Atlantic Research Minerals en juin dernier par CMR et à l'obtention des permis pour son projet Ighrem en septembre dernier.


CMR avait en outre annoncé en octobre dernier la signature d'un accord avec l'entreprise marocaine SA Strategy, pour l'extraction de cobalt à Zagora.

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par