S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Revirement
Liberté de la presse : le vote d’une résolution condamnant l’Algérie finalement programmé à l’Europarlement

25.04.2023 à 20 H 29 • Mis à jour le 25.04.2023 à 20 H 29 • Temps de lecture : 1 minutes
Par Omar Kabbadj

Les députés européens débattront bien du cas du journaliste et patron de presse algérien, Ihsane El Kadi, condamné par la justice algérienne à cinq ans de prison ferme. Une audience en plénière a été finalement programmée pour le 10 mai prochain, peut-on constater sur le portail en ligne de l’Europarlement.


Initialement, cette résolution condamnant la détérioration de la liberté de la presse devait être étudiée le jeudi 20 avril, mais elle avait, comme nous le rapportions, été tout simplement retirée de l’agenda du Parlement européen. Un retrait causé par l’activisme « des députés machinistes de Renew Europe, qui ont changé d’avis sur le sujet », expliquait le quotidien parisien Le Figaro dans son édition du 18 avril dernier. Chef de file des euro-députés macronistes, Stéphane Séjourné avait été accusé par les médias marocains semi-officiels d’être « à la manoeuvre » de prises de position anti-marocaines de l’Europarlement.


Le 22 mars dernier, la situation de la liberté d’expression en Algérie avait fait l’objet d’une session qui s’est tenue à huis clos à la sous-commission des droits de l’Homme du Parlement européen. « Durant cette audition, les intervenants ont exposé, chacun à sa façon, la situation des droits humains en Algérie. Et au terme de cette audition, le Président de la Sous-Commission des droits de l’Homme du Parlement Européen a annoncé la tenue d’une session à huis clos, sans la présence de caméras, en exhortant le représentant du Gouvernement algérien à quitter la salle, d’après nos sources », détaille Radio M, un des médias du groupe de presse dirigé par Ihsane El Kadi.

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par