logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Réforme des retraites
L’UMT récuse un document qui propose le report de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans

12.10.2022 à 14 H 46 • Mis à jour le 12.10.2022 à 14 H 56 • Temps de lecture : 3 minutes
Par Salma Hamri

L'Union Marocaine du Travail (UMT) a publié ce mardi un communiqué dans lequel elle parle de « fuites d’informations et de fausses interprétations qui ont semé la confusion dans l’esprit des travailleurs et de l'opinion publique syndicale », faisant référence à un document sur « les ateliers de réforme des systèmes de retraite (..) état des lieux et méthodologie de travail », réalisé par Hind Chiahou, fonctionnaire du ministère de l'Économie et des Finances, rattachée à la Direction du Trésor et des Finances Extérieures, comme l'attestent les métadonnées du document consultées par Le Desk.


Pour rappel, le mercredi dernier, la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, a présidé la première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite, dont la création s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions de l’Accord social de la Charte Nationale du Dialogue social.


Un représentant de l'UMT a pris part à cette première réunion, au côté des représentants de syndicats les plus représentatifs et des organisations et associations professionnelles des employeurs.


En marge de cette rencontre, le document en question, daté du 05 octobre, a été rendu public et a fait le tour des réseaux sociaux, suscitant une large polémique parmi l'opinion publique syndicale marocaine.


Consulté par LeDesk, celui-ci fait, entre autres, le diagnostic de l'état des caisses de retraite et présente les propositions d'un bureau d’études sur la réforme du système de retraite.


Parmi ces propositions, figure « le report de l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans, y compris dans le secteur privé », « l'augmentation des taux de cotisation, y compris dans le secteur privé », en plus du « gel des droits acquis dans les systèmes de retraite actuels et la non valorisation des pensions de retraite au cours des 10 prochaines années ».


Selon l’Union Marocaine du Travail, la première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite, était « exclusivement dédiée à la communication sur le lancement des travaux de la commission, et n'a pas abouti à une conclusion sur le sujet ».


L’UMT a exprimé dans son communiqué son inquiétude concernant le contexte dans lequel a été rendu public le document dont il est question, et sa forme qui peut prêter à confusion et laisser penser qu’il s’agit d’un document officiel approuvé par le Comité, alors qu’il est question d’une présentation introductive de la méthodologie de travail de la commission chargée de la réforme de la retraite.


L’Union Marocaine du Travail récuse ce document, soulignant qu'il a été « rendu public par le ministère des Finances et qu'il n'est qu'une plate-forme préparée unilatéralement par ledit ministère », ajoutant « qu'aucun accord n'a été conclu sur la plupart de son contenu et de ses résultats », peut-on lire sur le communiqué de l’UMT.


Dans ce contexte, le syndicat de Miloudi Moukharik a appelé le ministère de l'Économie et des Finances, chargé de la tutelle de ce « très important dossier », à « respecter les règles du dialogue social et à adopter une approche plus sérieuse et responsable dans le traitement des négociations en cours autour du sujet de la réforme du système de retraite, compte tenu de son extrême sensibilité et du grand suivi dont il fait l’objet de la part du grand public ».


Par ailleurs, selon l'UMT, il a été « confirmé que toute approche de réforme nécessite une révision de la gouvernance des systèmes et la prise en charge des responsabilités de l'Etat dans l'épargne des fonds de pension et l'adoption de politiques sociales comme des choix populaires clairs qui garantissent une vie décente aux salariés et aux retraités ».


Enfin, le syndicat a appelé « tous les syndicats et l'opinion publique à faire preuve de prudence, et à ne pas se laisser entraîner dans les campagnes irresponsables et fausses qui sèmeraient la rumeur ».

enoff - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par