logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Musique
Maluma annule son concert à Marrakech : raison politique ou fiasco commercial ?

30.06.2022 à 19 H 40 • Mis à jour le 30.06.2022 à 19 H 57
Par Souleiman Ketti
Maluma
Selon Mouad Ouazzani, organisateur du concert de l’artiste colombien prévu ce 1er juillet au Grand Stade de Marrakech, l’annulation-surprise de l’événement décidée ce 30 juin est en lien avec une publication de la star sur Instagram montrant des migrants au sol après leur tentative d’assaut sur Melilla vendredi dernier

Prévu ce 1er juillet à partir de 21h30 au Grand Stade de Marrakech, le concert du chanteur colombien Maluma, de son vrai nom Juan Luis Londoño Arias, programmé en marge de sa tournée européenne a subitement été annulé ce jeudi, apprend-on d’une publication de la page officielle de l’évènement.


Sur le site internet de la tournée de la star, la date de Marrakech a tout bonnement été retirée, en cette fin d’après-midi, comme constaté par Le Desk.


Pour l’heure, les raisons de cette annulation soudaine n’ont toujours pas été officiellement communiquées et les conjectures vont bon train sur cette volte-face.


De source artistique proche de l’événement durant lequel le rappeur marocain El Grande Toto devait aussi monter sur scène, on fait remarquer que le chanteur aurait pris cette décision suite au drame de l’assaut de Melilla vendredi dernier durant lequel de nombreux migrants ont trouvé la mort quand d’autres, pour la plupart blessés, ont été violentés de part et d’autre de la clôture ceinturant l’enclave espagnole près de Nador. Et pour assoir leur théorie, ils font remarquer que Maluma a posté sur Instagram des images très graphiques de migrants au sol quelques minutes avant l’annonce de l’annulation de son concert. Sa publication était accompagnée du message suivant : « Mon Dieu, qu’est-ce que c’est ? Où va l’humanité si on continue comme ça ? ».


Story Instagram de Maluma. Traduction: Mon Dieu, qu'est-ce que c'est ? Où va l'humanité si on continue comme ça ?


Cependant d’autres sources du métier consultées par Le Desk avancent que les objectifs du contrat signé avec l’artiste n’ont pas été atteints, notamment en termes de billetterie vendue. D’après ces mêmes sources, « sur les 30 000 billets mis en vente, seulement 7 000 ont pu être écoulés », à travers la plateforme de Guichet.com.


De plus, l’absence de sponsors – il n’y avait que des conventions de partenariats –  et une scène non conforme aux normes imposées pour sa tournée européenne, auraient rendu rédhibitoire la prestation de l’artiste, assure-t-on.


Le chanteur colombien Maluma. DR


Des raisons qui sont réfutées par Mouad Ouazzani de TTEvents, société organisatrice du concert : « Avez-vous vu sa story ? On ne peut pas publier une chose pareille deux ou trois heures avant de prendre l’avion pour le Maroc…  Il devait venir aujourd’hui. Le concert a été annulé à cause de ça », déclare-t-il au Desk, confirmant la thèse du choix politique de Maluma à l’encontre du Maroc.


« L’aviation civile était prévenue. Nous, on était carrément en train de préparer, tout prévoir. Mais y a eu ça. Cela a tout chamboulé, alors que tous les préparatifs sont faits. D’ailleurs vous pouvez même avoir des images de toute la partie scénographie, la scène, tout est posé, tout est testé. Ce sont des pertes chifrées à des millions et des millions de dirhams…  », poursuit Ouazzani dont la société préparait son premier événement grand public.


« Les personnes ayant acheté leurs billets (jusqu’à 1 600 dirhams la place en pelouse VIP, ndlr) seront remboursées », a-t-il rassuré.


Quant à savoir de qui vient l’initiative d’annuler, de Maluma ou des organisateurs, Ouazzani a pour le moment préféré ne rien divulguer, faisant référence à un communiqué qui devrait être publié sous peu. « On a des réunions avec les autorités par rapport à ça », s’est-il restreint à dire.


Sur la question évoquée des objectifs du contrat avec Maluma qui n’auraient pas été atteints, Ouazzani a répondu : « J’ai le contrat. Pour atteindre l’objectif, si réellement nous n’avions pas atteint l’objectif, il suffisait qu’on distribue des invitations. C’est aussi simple que ça. C’est une rumeur qu’on entend à chaque fois après des annulations (…) Au Maroc, il n’y a pas plus facile que distribuer des invitations, et être sûr de dépasser le quota…  »

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par