logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Exploration
Société Générale désignée par Chariot pour le financement de son projet gazier offshore au Maroc

27.04.2022 à 09 H 00 • Mis à jour le 27.04.2022 à 09 H 00
Par Issam El Yadari

Suite à la récente campagne de forage qu’elle juge « réussie » sur le projet gazier d’Anchois au large de Larache dans le nord du Maroc, la société d’exploration Chariot Ltd a annoncé la nomination de Société Générale, via sa succursale de Londres, au rôle de conseiller financier pour développer des options de financement par emprunt pour le développement du gaz sur le permis d’Anchois


Julian Maurice-Williams, directeur financier de Chariot, a commenté : « Nous sommes très heureux d’avoir fait appel à Société Générale pour nous aider dans le financement par emprunt de notre projet gazier phare au large du Maroc. Nous avons eu une campagne de forage gazier très réussie plus tôt dans l’année et nous souhaitons faire avancer le développement du projet par un flux de trésorerie le plus rapidement possible »


Le cours de l’action Chariot Ltd cotée à Londres augmenté de 12 % mardi après cette annonce


Pour rappel, la junior britannique Chariot Oil &  Gas annonçait, le 10 janvier, des résultats positifs de sa campagne d’exploration sur la licence offshore de Lixus (Anchois), –  dont elle détient 75 % aux côtés de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM)- menée grâce aux capacités de la plateforme de forage Stena Don, déployée au large de Larache.


Depuis le 1er décembre, Younes Maamar, ex-P-DG de l’Office national de l’électricité (ONE, devenu ONEE) de 2006 à 2008, est administrateur indépendant, à Londres, de Chariot Oil &  Gas Holdings (Morocco), aux côtés notamment du Français Pierre Raillard, directeur de Chariot dans le royaume. Maamar dispose, en parallèle, d’un contrat de conseil le liant à la filiale marocaine du groupe.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par