logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Diplomatie
Une possible rencontre Mohammed VI-Biden en Israël ou au Maroc ?

04.05.2022 à 16 H 52 • Mis à jour le 05.05.2022 à 00 H 41
Par Kenza Filali
Les Israéliens poussent à la roue pour la tenue d’une réunion entre Joe Biden, Naftali Bennett et plusieurs autres dirigeants de la région, soit en Israël, soit dans un autre pays, afin de poursuivre sur la lancée du Sommet du Néguev qui a eu lieu en Israël fin mars et comme moyen de renforcer davantage les Accords d'Abraham

La Maison Blanche et le bureau du Premier ministre israélien ont discuté de la tenue d’une réunion des dirigeants de la région MENA dans le cadre de la visite du président Biden au Moyen-Orient vers la fin juin, rapporte la newsletter Axios Tel-Aviv citant deux responsables israéliens.


Une réunion de ce type dirigée par Biden signalerait le leadership et l’engagement des États-Unis au Moyen-Orient à un moment où les États-Unis sont perçus comme se retirant de la région, avance la même source.


Le conseiller israélien à la sécurité nationale Eyal Hulata et son homologue américain Jake Sullivan ont discuté du prochain voyage de Biden lors de pourparlers à la Maison Blanche la semaine dernière. Ils ont évoqué la possibilité d’ajouter un élément régional à la visite de Biden, selon les responsables israéliens.


L’une des idées était d’organiser une réunion entre Biden, Bennett et plusieurs autres dirigeants de la région, soit en Israël, soit dans un autre pays, afin de poursuivre sur la lancée du Sommet du Néguev qui a eu lieu en Israël fin mars et comme moyen de renforcer davantage les Accords d’Abraham.


Lors du Sommet du Néguev, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères avait fait du pied à son homologue américain Antony Blinken pour que le Maroc organise son acte 2 au Sahara.


Dans tous les cas de figure, que ce soit en Israël, au Maroc ou dans un autre pays de la région, le projet israélien pourrait aboutir, en cas de participation du royaume au niveau du chef de l’Etat, à une rencontre Mohammed VI-Biden, la première du genre depuis que le président américain a pris ses fonctions. Le Souverain avait déjà reçu en audience l’actuel locataire de la Maison Blanche à Fès en 2014, alors que ce dernier était vice-président sous le mandat de Barack Obama.


Toujours est-il que les responsables israéliens ont souligné que la discussion était très préliminaire et qu’il n’est pas clair si une telle réunion sera possible, mais les pourparlers sur la question sont en cours, ce que la Maison Blanche a refusé de commenter. Une date définitive pour la visite du président américain n’a pas été déterminée mais devrait avoir lieu dans les deux dernières semaines de juin.


Celle-ci devrait être relativement courte : Le scénario le plus envisagé serait que Biden passerait 24 à 36 heures sur le terrain, pour des rencontres avec des responsables israéliens à Jérusalem et des responsables palestiniens à Bethléem, selon les Israéliens.


Ce serait ainsi le premier voyage de Biden au Moyen-Orient depuis son entrée en fonction et rien n’indique que ce voyage servirait également d’étape pour visiter d’autres pays de la région. Une équipe de la Maison Blanche est arrivée lundi en Israël pour entamer des discussions de préparation à cette éventuelle visite avec le gouvernement israélien.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par