logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En off

Infrastructures
Voie Express Tiznit-Dakhla: à quoi ressemblera le viaduc sur Oued Sakia El Hamra

22.06.2022 à 12 H 59 • Mis à jour le 22.06.2022 à 13 H 03
Par Souleiman Ketti
Considéré comme étant le futur plus grand pont du Royaume, le viaduc sur Oued Sakia El Hamra est actuellement au stade des études, confiées à Novec, CID et le français Setec.

On en sait un peu plus sur le viaduc devant être mis en place au niveau du Oued Sakia El Hamra, et rentrant dans le cadre du projet de la voie Express Tiznit-Dakhla. Le pont en question sera érigé au niveau de la voie de contournement de la ville de Laâyoune.


Au début de cette année, pour une mission d’assistance technique, la Direction provisoire d’aménagement de la RN1 entre Tiznit et Dakhla, relevant du ministère de l’Équipement et de l’Eau, avait retenu pas moins de trois bureaux d’études réputés. Constitués en groupement, il s’agissait de Novec tout d’abord, filiale de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), de Conseil Ingénierie et Développement, relevant du ministère de Nizar Baraka et enfin du Français Setec, ayant soumissionné à travers deux de ses filiales, Setec Maroc et Setec Tpi, qu’on retrouve en France.


Pour ce projet de pont, dont la longueur totale sera de 1,7 kilomètre et qui sera composé de deux viaducs, il est question, en première mission, d’effectuer des vérifications, contrôles et validations des études d’exécution et d’adaptation, d’assurer le suivi et le contrôle des travaux et enfin de dresser des expertises ponctuelles et périodiques sur le site des travaux, en guise de troisième mission.


Viaduc sur Oued Sakia El Hamra. Crédit : Novec


Selon les éléments du marché mis en jeu fin 2021, et remporté par le trio, les prestations de la revue des études d’avant-projet définitif sont à réaliser durant un laps de temps de trois mois, tandis que le reste des prestations, couvrira 57 mois. Autrement dit, un chantier devant s’étaler sur près de cinq ans. La rémunération pour les bureaux d’études a été fixée à 38,8 millions de dirhams (MDH), tandis que près de 802 000 euros seront à verser à la structure française Setec Tpi.


Viaduc sur Oued Sakia El Hamra. Crédit : Novec


Pour ce projet, il est question, selon la communication faite par le ministère de tutelle en 2021, à l’époque dirigé par Abdelkader Amara, d’un budget de 1,1 milliard de dirhams (MMDH). L’ouvrage est d’ores et déjà présenté par les officiels comme étant l’un des plus grands ponts du Maroc.


Viaduc sur Oued Sakia El Hamra. Crédit : Novec

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par