Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Marché de l'artLe litige au long cours autour de la « Marocaine allongée »

08.03.2016 à 21 H 13 • Mis à jour le 09.03.2016 à 23 H 12
Par Ali Amar
Une aquarelle orientaliste attribuée à l’artiste Zinaïda Serebriakova vendue en 2007 par la CMOOA à un collectionneur russe s’est avérée être un faux. La justice française a tranché l’affaire en 2014, mais les sommes engagées par l'acheteur ne lui ont toujours pas été restituées.
Réservé aux abonnés Il vous reste 97% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk.
Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !

Vous avez déjà créé un compte ?

Par Ali Amar @MarocAmar
Le Desk Newsroom