Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Fan zoneAu Rialto, avec les cinéspectateurs du Wydad de Casablanca

17.07.2016 à 03 H 11 • Mis à jour le 17.07.2016 à 03 H 15
Par
Pour la première fois au Maroc, les supporters des rouges ont pu applaudir leur club, non pas dans les gradins d'un stade, mais dans une salle de cinéma. Le Wydad jouait une rencontre importante contre Al Ahly du Caire comptant pour la Champion’s League africaine.

Le Wydad de Casablanca jouait hier le troisième match des groupes comptant pour la phase finale de la Champion’s League africaine. Et pas contre n’importe quel adversaire : le géant d’Al Alhly du Caire octuple champion d’Afrique. Les supporters les plus chanceux ont pu s’organiser pour faire le déplacement à Alexandrie, qui accueillait la rencontre en terrain neutre pour des raisons sécuritaires.


Les supporters du Wydad qui n'ont pas pu se déplacer à Alexandrie n'ont pas regretté de se retrouver entre potes au Rialto. DAVID RODRIGUES / LE DESK


Pour les moins chanceux, l’association Wydad Action leur a préparé une belle surprise : la retransmission du match en direct… dans une salle de cinéma « Un club historique mérite un endroit du même calibre, et les gestionnaires de la mythique salle du Rialto ont été très réceptifs », raconte fièrement un membre de l’association.


L'association Wydad Action a loué la salle mythique du Rialto pour une retransmission en direct du match. DAVID RODRIGUES / LE DESK


Une heure avant le début de la rencontre, une foule impressionnante s’est rassemblée devant le Rialto dans l’attente de l’ouverture des portes.


La rencontre a attiré un public nombreux, tous fiers d'arborer les couleurs de leur club fétiche. DAVID RODRIGUES / LE DESK


Des familles entières, des jeunes, des moins jeunes, garçons ou filles trépignaient d’impatience pour vivre ensemble une belle soirée sous le signe de Dima Wydad ! « Le temps nous a manqué pour vendre les places, mais on a quand même vendu environ 500 tickets en deux jours », explique, pas peu fier, Mehdi l’un des fondateurs de Wydad Action.


Des familles au complet se sont déplacées pour vivre l'évènement dans une ambiance conviviale et bon enfant. DAVID RODRIGUES / LE DESK


Celui-ci, veillait au grain sur le déroulement de leur premier événement de ce genre. Entre les détails techniques, administratifs et les impératifs de sécurité, la tâche n’était pas facile. « Il a fallu qu’on pense à tout, on veut que ça nous encourage pour en organiser d’autres en espérant que le WAC aille le plus loin possible dans la compétition », a-t-il souhaité peu avant le coup d’envoi de la rencontre.


Le public féminin du Wydad de Casablanca a trouvé dans cette formule le bon équilibre entre sortie de loisir et rassemblement de fans des rouges. DAVID RODRIGUES / LE DESK


La petite association a fait les choses dans les règles de l’art. Mehdi et ses amis ont averti les autorités du rassemblement et se sont acquittés des droits de diffusion du match à la chaîne qui en détient les droits. « On a conclu un deal pour acheter ce match, tout comme les prochains », explique l’association, qui s’est refusé à en dévoiler le coût, assurant cependant qu’elle demeure déficitaire.


L'association Wydad Action s'est pliée en quatre pour assurer le bon déroulement du show, condition de la pérennisation de l'expérience. DAVID RODRIGUES / LE DESK


Une contrainte insuffisante pour arrêter ses membres, la couverture médiatique devrait leur faire un peu de promotion pour l’avenir. « C’est la première fois qu’un groupe de supporters d’un club marocain pense à passer le match dans une salle de cinéma et on a, en plus des journalistes locaux, le soutien de la chaîne officielle du Real de Madrid et la chaîne qatarie BeIn Sport. C’est plutôt encourageant », s’enthousiasme Mehdi.


L'évènement a attiré un public de tous âges, les plus jeunes ayant profité de cette première expérience aux premières loges. DAVID RODRIGUES / LE DESK


Après quelques petits couacs techniques, le match a commencé dans une ambiance conviviale et festive. Accompagnés de chants, les poulains de John Toscak ont maîtrisé la rencontre de bout en bout.


La salle du Rialto, transformée en fan zone pleine à craquer a vibré aux chants et aux clameurs des footeux du Wydad. DAVID RODRIGUES / LE DESK


Les Wydadis présents au Rialto sont passés par tous les états. Entre le but refusé des Egyptiens et le poteau qui aurait pu faire gagner le WAC, les spectateurs ont été satisfaits du résultat.


Comme dans les gradins d'un vrai stade, les supporters ont vécu avec angoisse les phases les plus délicates du match dans un stress absolu. DAVID RODRIGUES / LE DESK


La rencontre s’est soldée sur un score vierge, qui laisse présager un match retour explosif. « On a joué contre le club du siècle en Afrique, et on aurait pu gagner. Maintenant on garde la tête du groupe en attendant de les recevoir ici », pronostique déjà un Wydadi, venu supporter les rouges en famille.


Chants et tambours ont assuré une ambiance de liesse pour les supporters du Wydad. DAVID RODRIGUES / LE DESK


En tout cas, les 500 cinéspectateurs se sont quittés sur des refrains à la gloire de leur maillot en se donnant rendez-vous pour la prochaine rencontre, mais dans un stade cette fois ci.

Par @berradaelmehdi
Le Desk Newsroom