Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Résultats semestrielsEqdom a pu dégager des performances commerciales « bien orientées »

12.10.2016 à 12 H 15 • Mis à jour le 12.10.2016 à 12 H 15
Par
Selon Eqdom, les perspectives à fin 2016 s’inscrivent dans un contexte de marché, qui ne devrait pas bénéficier autant qu’au premier semestre de l’impact favorable du salon de l’Automobile tenu en mai.

L’établissement de crédit Eqdom affiche un résultat net de 99,5 millions de dirhams (MDH) à fin juin 2016, en appréciation de 1,4 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les résultats biannuels.


Au premier semestre 2016, le secteur du crédit à la consommation est resté relativement atone, à l’exception du financement des ventes automobiles, très dynamique sur la période, souligne la société cotée à la Bourse de Casablanca dans un communiqué financier.


Dans ce contexte contrasté, Eqdom a pu dégager des performances commerciales « bien orientées », avec une production nette en forte croissance par rapport au premier semestre 2015 (+33,4 %), a-t-elle fait remarquer.


La société de financement relève aussi que les encours ressortent en progression de 2,9 % à 9,05 milliards de dirhams et le produit net bancaire (PNB) se bonifie de 0,7 % à 316,9 MDH.


« L’augmentation des charges générales d’exploitation (+9,5 %) s’explique essentiellement par la hausse de notre activité commerciale et de nos investissements », précise Eqdom dans son communiqué publié sur le site web de la Bourse de Casablanca.


Un taux de couverture des créances stabilisé

Pour leur part, les dotations aux provisions nettes de reprises des créances en souffrance totalisent 51,5 MDH, ce qui situe le coût du risque à 1,21 %, confortant ainsi la bonne maîtrise du risque par l’établissement. Le taux de couverture des créances en souffrance se stabilise à hauteur de 91,1 %, a-t-elle ajouté.


Selon Eqdom, les perspectives à fin 2016 s’inscrivent dans un contexte de marché, qui ne devrait pas bénéficier autant qu’au premier semestre de l’impact favorable du salon de l’Automobile tenu en mai.


Depuis le début de l’année, le titre de la société s’est apprécié de 8,04 %, contre un repli de 32,53 % une année auparavant et une régression de 49,25 % depuis 2013.

Par
Le Desk Newsroom