Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Diplomatie royaleA Conakry, Mohammed VI inaugure une mosquée, un centre de formation professionnelle et un hôpital

24.02.2017 à 18 H 14 • Mis à jour le 24.02.2017 à 18 H 14
Par
Avant son départ pour la Côte d’Ivoire, le roi a présidé au lancement de trois projets sociaux dans la capitale guinéenne : une mosquée qui portera son nom, un complexe de formation professionnelle dans les métiers du tourisme et un hôpital mère et enfant

Mohammed VI a donné, vendredi 24 février, le coup d’envoi des travaux de construction d’une nouvelle mosquée à Conakry que le Souverain a bien voulu baptiser « Mosquée Mohammed VI ». Cet édifice religieux et culturel d’une superficie de 4 040 mètres carrés couverts, comprend une salle de prière pouvant accueillir plus de 3 000 fidèles, une bibliothèque, une salle de conférence, un pavillon administratif, un logement pour l’imam ainsi qu’un parking et des espaces verts.


Le Maroc va aussi édifier à Conakry un complexe de formation professionnelle. Réalisé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, ce complexe s’assigne pour principaux objectifs de doter le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) et celui du tourisme, hôtellerie et restauration, des ressources humaines qualifiées, de renforcer l’employabilité des jeunes et de promouvoir leur insertion socio-professionnelle et d’accompagner les grands chantiers de développement socio-économique initiés en Guinée.


Erigé sur une superficie de 3,2 ha dont 5 100 m2 couverts, ce projet a nécessité un coût global de 65 millions de dirhams (MDH), dont 15 MDH sous forme d’assistance technique de l’OFPPT.


D’une capacité annuelle de 1 000 stagiaires (600 en BTP, 400 en Tourisme, Hôtellerie et Restauration), ce complexe dont l’achèvement des travaux est prévu pour juin 2017, dispense 21 filières de formation (12 filières dans le secteur du BTP et 9 dans le secteur du Tourisme, Hôtellerie et Restauration).


Quant à l’hôpital Mère et enfant (160 MDH), réalisé également par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable, il va contribuer à la réduction des mortalités maternelle et infantile, et à la prise en charge des pathologies de la mère et de l’enfant ainsi que des grossesses à risque, outre la formation des professionnels de la santé et le transfert de compétences.


Construit sur une superficie de 3,5 ha dont 8 200 m2 couverts, cet hôpital de 86 lits et places comprend les soins intensifs et réanimation maternelle, un service de néonatologie, une unité de gynécologie pour la prise en charge des pathologies de la femme, 4 salles d’opération, 2 salles d’accouchement, radiologie avec échographie et échocardiographie, scanner et laboratoire d’analyses médicale.


La capacité annuelle de cet édifice sanitaire est de 1 200 naissances, 6 000 consultations de gynécologie obstétrique, 12 000 consultations pédiatriques, 6.00 actes de chirurgie gynécologique et 3 000 actes de chirurgie pédiatrique.

Par
Le Desk Newsroom