Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

DiplomatieSahara: Bourita s’explique avec Guterres au siège des Nations Unies

03.04.2018 à 23 H 53 • Mis à jour le 07.04.2018 à 11 H 38
Par
Le ministre des Affaires étrangères sera reçu demain à 13 h 15, heure de New York, par le Secrétaire des Nations Unies, Antonio Guterres dans le cadre de l’offensive diplomatique menée par Rabat qui accuse le Polisario d’incursions à l’est du mur de défense au Sahara

La poussée de fièvre du Maroc à quelques jours de la présentation du rapport d’Antonio Guterres aux membres du Conseil de sécurité continue de faire des vagues.


Après les propos de Stéphane Dujarric tenus hier lors d’un point presse affirmant que la Minurso n’a pas observé de mouvement de troupes du Polisario dans la zone Nord-Est du Sahara Occidental, à l’est du berm de défense érigé par les Forces armées royales et constituant depuis  le cessez-le-feu en 1991 puis 1997-98 (Accords militaires) une ligne de démarcation physique entre les belligérants, celui-ci est revenu devant la presse aujourd’hui pour préciser ces propos en promettant de revenir dans la journée avec plus d’informations, ce qu’il n’a pas fait… 


Si les médias officiels marocains se sont empressés d’affirmer qu’il a souligné que les Nations-Unies « ne prennent pas parti » sur la question du Sahara, précisant que « la Minurso rend compte de ce qu’elle observe », « C’est une zone très vaste qu’ils doivent couvrir. Ils partent et rapportent ce qu’ils voient », a expliqué Dujarric, ils omettent de dire qu’il a débuté son intervention en affirmant qu’il confirmait ce qu’il avait dit la veille.



Toujours est-il, selon le programme des rencontres prévues par le Secrétaire général des Nations Unies demain 4 avril, ce dernier recevra  à 13 h 15 (heure de New York) Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, pour démêler cet imbroglio lors d’une audience de 45 minutes… 



Selon des sources diplomatiques,  le Polisario aurait rapatrié un certain nombre de ses véhicules des zones où il s’était établi provoquant l’ire de Rabat, alors que Bourita, selon Yabiladi, devrait multiplier ses rencontres aux Etats-Unis, notamment à Washington avec David Satterfield, le secrétaire d’État adjoint pour le Proche-Orient, et éventuellement avec Mike Pompeo, ex-directeur de la CIA et nouveau Secrétaire d’Etat qui a récemment remplacé Rex Tillerson.


Par ailleurs, selon Article 19, qui cite des sources privées, Ahmed Boukhari, représentant du Polisario qui a signé la lettre de réplique à celle de Omar Hilale serait décédé à Bilbao en Espagne des suites d’une longue maladie cancéreuse… 

Par @MarocAmar
Le Desk Newsroom